Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Les deux Corées à l'unisson

Les deux Corées à l'unisson
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Il est violoniste et Sud-Coréen. Elle est soprano et Nord-Coréenne. Ils se sont produits ensemble sur la scène du centre d'art oriental de Shanghai en Chine pour promouvoir, en musique, l’unité de la péninsule coréenne et la réconciliation entre leurs deux pays.

Ce concert unique s’est déroulé quelques jours après que la Corée du Nord a tiré ce que Séoul considère comme des missiles à courte portée en direction de la mer de l'Est.

"En répétant et en nous réunissant, je me sentais vraiment comme si nous faisions partie de la même nation, car même si nous vivons dans des endroits différents et que nous nous produisons à l'étranger, nous aimons toujours la même cuisine et nous parlons la même langue", dit la soprano Kim Song Mi.

Won Hyung Joon est connu pour ses efforts visant l'amélioration des relations intercoréennes à travers des concerts conjoints. Diplômé de la Juilliard School, il a créé en 2009 le Lindenbaum Music Festival dans le but de promouvoir la paix et l'harmonie à travers la musique.

"_Nous sommes divisés et il est difficile pour nous de nous rencontrer. La situation politique est très compliquée. Ce concert n’a duré que très peu de temps, mais il prouve qu’à l’heure actuelle, il est quand même possible de se réunir pour jouer de la musique. Je ne peux pas m’empêcher de penser que d’autres opportunités telles que celles-ci pourraient être possibles à l’aveni_r", espère le violoniste Won Hyung Joon.

Ce projet musical commun, le violoniste en rêvait depuis longtemps, inspiré par le West-Eastern Divan Orchestra qui réunit chaque été, en Europe, de jeunes instrumentistes d'Israël, de Palestine occupée, des États arabes voisins et des Territoires palestiniens. En décembre dernier, les deux musiciens avaient déjà préparé, sur l'île de Jeju, au sud de la péninsule coréenne, un festival de musique et des arts intercoréens, qui avait finalement été avorté. À Shangai, le rêve s’est finalement réalisé.