Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Européennes : quelles sont les préoccupations des électeurs ?

Européennes : quelles sont les préoccupations des électeurs ?
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Si la contestation sociale s'est fait entendre en France depuis près de six mois, avec le mouvement des "gilets jaunes", les électeurs pourraient bien bouder les urnes ce dimanche, et l'abstention pourrait battre une nouvelle fois un record.

À l'approche du scrutin qui a déjà débuté dans plusieurs pays de l'Union, quelles sont les préoccupations des citoyens ? Quels sont les dossiers qui pèseront le plus dans la balance avant d'aller glisser son bulletin de vote ?

Le chômage reste un sujet central d'inquiétude, tout comme les mesures d'austérité et la redistribution des richesses, qui a marqué le pas ces dernières années.

"Il y a beaucoup de doutes sur l'avenir", note Janis A.Emmanouilidis, du European Policy Centre, "beaucoup de gens craignent que la situation ne se dégrade, quand ce n'est pas déjà le cas. Il y a une grande part d'insécurité ; d'une part, il y a une insécurité socio-économique que les gens ressentent et dont ils redoutent l'évolution. Mais il y a aussi une insécurité en ce qui concerne les questions d'identité et de culture".

Autre dossier qui a suscité l'intérêt : celui sur les flux migratoires, qui divise profondément les 28. En Hongrie, la rhétorique anti-migrants et eurosceptique a permis au premier ministre Viktor Orban d'être réélu l'an dernier à un troisième mandat. Un discours qui éclipse bien souvent les autres thèmes de campagne.

"Je ne veux pas que des étrangers viennent ici", soutient une passante, Erzsebet. "Je veux une vie paisible dans ce pays européen".

"Je pense que l'immigration est un sujet important, mais dans une certaine mesure", estime Attila, "alors qu'on en parle trop. On devrait s'attaquer à d'autres problèmes comme le réchauffement climatique, ou le niveau de vie en Hongrie".

Si le score des nationalistes sera scruté à l'issue des européennes, dans les faits, le nombre de premières demandes d'asile enregistrées au sein de l'UE a été divisé par deux entre 2015 et l'an passé.

En Roumanie, c'est la lutte contre la corruption qui est l'un des enjeux majeurs de cette campagne depuis plusieurs mois, tout comme en Bulgarie, où le gouvernement est cerné par les affaires, notamment pour détournement de fonds européens.

En Autriche, une vidéo a fait vaciller l'extrême droite, qui a dû quitter la coalition gouvernementale, après avoir montré le président du FPÖ Heinz-Christian Strache tentant d'obtenir des financements russes.