EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Pour la première fois depuis 1920, un Français remporte les 500 Miles d'Indianapolis

Pour la première fois depuis 1920, un Français remporte les 500 Miles d'Indianapolis
Tous droits réservés 
Par Nathan Joubioux avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Au coude à coude avec Rossi, c'est finalement Simon Pagenaud qui remporte les 500 miles d'Indianapolis. Une première française depuis 1920.

PUBLICITÉ

Un Français n'avait plus brillé à Indianapolis, aux Etats-Unis, depuis 1920. Ce dimanche, **Simon Pagenaud **a remporté les 500 miles d'Indianapolis et devient donc le premier Français à remporter cette course depuis Gaston Chevrolet, il y a presque 100 ans.

Parti en pôle position, le tricolore avait opté pour une stratégie agressive, ce qui lui a permis de rester devant une bonne partie de la course. Seul pilote à son niveau, Alexander Rossi aura donné quelques sueurs froides au Français. Mais deux accidents consécutifs lui ont permis de rester au contact de l'Américain.

Les deux pilotes n'ont cessé de se dépasser, jusqu'à ce que Simon Pagenaud prenne un avantage décisif à deux tours de l'arrivée.

Grâce à cette victoire, il s'offre également la tête du championnat avec un point d'avance sur son équipier américain Josef Newgarden. Il reste onze courses cette saison.

C'est difficile à croire, la course était tellement intense. On a mené la plus grande partie de la course, la voiture était parfaite, les étoiles se sont alignées. C'est un rêve devenu réalité ! Je ne pensais pas y arriver mais j'ai certainement tout fait pour.
Simon Pagenaud
Vainqueur des 500 miles d'Indianapolis

Comme le veut la tradition à Indianapolis, Simon Pagenaud a pu se verser une bouteille de lait sur la tête pour fêter une victoire historique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Takuma Sato s'est (encore) offert les 500 Miles d'Indianapolis

Etats-Unis : des tortues sur la ligne de départ à Indianapolis

Newgarden fait de l'IndyCar son nouveau jardin