Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

UE : selon Pietro Bartolo, la Méditerranée doit être "une mer de vie"

UE : selon Pietro Bartolo, la Méditerranée doit être "une mer de vie"
Taille du texte Aa Aa

Tous l'appellent le "docteur des migrants" et il vient d'être élu au Parlement européen.

Le médecin italien, Pietro Bartolo, a soigné environ 350 000 réfugiés en 28 ans de carrière. Exerçant sur l'île de Lampedusa, où les migrants arrivent en masse, le sexagénaire voue son quotidien aux réfugiés.

L'îlot, qui ne compte que 6 000 habitants, porte le poids de la crise migratoire. Situé au large de la Tunisie, il est une porte d'entrée vers l'Europe. Mais c'est un tout autre défi qui attend désormais le médecin. Récemment élu aux élections européennes, Pietro Bartolo veut porter son combat jusqu'à Bruxelles et rendre les institutions européennes plus fortes et plus humaines. Le médecin s'est confié à Giorgia Orlandi et lui a expliqué les raisons de sa candidature :

« Savez-vous combien de fois j'ai pleuré... ou vomi ou combien de fois j'ai eu peur... c'est là que vous vous dites "ça suffit" ! J'ai honte de n'avoir rien pu faire pour changer les choses, malgré mes efforts. Je n'ai pas été capable de gérer la situation, d'être assez convaincant. J'ai fait tout ce que je savais faire. Je n'étais qu'un médecin - malgré cela, j'ai réalisé un film... J'ai écrit mon premier livre, puis un deuxième. J'ai pensé que quelqu'un qui avait du cœur devrait s'en soucier... Mais à la fin, il n'y a même pas eu cela. Alors que pouvais-je faire d'autre ? C'est la raison pour laquelle j'ai choisi de faire de la politique »

L'unité, c'est avant tout ce qui prime pour le nouveau député et c'est pourquoi il s'est présenté aux Européennes plutôt qu'à toute autre élection :

« Je crois que l'avenir de l'Europe, ce grand continent qui nous a permis de vivre 70 ans en paix, c’est la Méditerranée ! En tant qu'Italiens, nous sommes privilégiés dans cet avenir parce que notre pays et nos îles s'y trouvent. Nous devons donc créer des relations avec les gens qui y vivent. La mer Méditerranée ne doit pas être un cimetière, elle doit être une mer de vie »

En Italie, les élections européennes se sont soldées par la victoire de "La Ligue", le parti d'extrême droite. Même des villes connues pour leur politique en faveur des migrants ont majoritairement voté pour le parti de Matteo Salvini. C'est le cas de Riace, pourtant réputée pour son modèle d'intégration, où La Ligue est arrivée en tête avec 30% des voix.