La ville de Görlitz échappe de peu à l'extrême droite allemande

La ville de Görlitz échappe de peu à l'extrême droite allemande
Taille du texte Aa Aa

Görlitz, en Saxe, haut-lieu touristique et de tournage de films de cinéma a échappé de peu à l'AfD. C'est le conservateur Octavia Ursu qui a remporté le second tour des municipales avec 55,1 % des voix des électeurs. Un soulagement voire une satisfaction pour Angela Merkel, car ce scrutin avait valeur de test deux mois environ avant une série d'élections régionales à haut risque dans plusieurs Länders de l'Est.

L'AfD a donc raté la mairie de Görlitz, mais c'était juste, car au premier tour, Sebastian Wippel, ex-policier de 36 ans, était arrivé en tête. Octavian Ursu doit sa victoire en grande partie au soutien du reste de la classe politique, notamment des Verts, pour faire barrage à la formation d'extrême droit e anti-migrants.

"Nous sommes tous soulagés. Nous avons suivi les résultats en direct dès le début de la soirée et j'étais un peu à cran. Nous n'étions pas tous certains de la façon dont ça se passerait. J'étais optimiste, mais beaucoup étaient pessimistes et très nerveux. A présent, nous sommes tous soulagés, heureux et nous espérons que la situation s'améliorera à partir de maintenant et que la ville s'engagera davantage", expliquait une habitante Anna Nerlich.

Alternative für Deutschland a fait son entrée au parlement allemand en 2017, après l'ouverture du pays à des centaines de milliers de réfugiés en 2015, bouleversant le paysage politique allemand. Certaines déclarations de ses dirigeants ont été condamnées comme encourageant l'extrémisme néonazi.