Salon du Bourget : Boeing à la peine, Airbus en profite

Salon du Bourget : Boeing à la peine, Airbus en profite
Taille du texte Aa Aa

Le Salon du Bourget, c'est - tous les deux ans - la grand-messe de l'aéronautique mondial. Avec comme à chaque édition, les deux géants du transport aérien, Airbus et Boeing, qui tentent de se montrer sous leur meilleur jour.

Et cette année, Boeing est à la peine. Le constructeur américain a été confronté à deux crashs aériens en moins de six mois, avec un appareil similaire, le 737 MAX.

Ce lundi, lors d'une unique prise de parole, les dirigeants de Boeing ont présenté leurs excuses aux familles des victimes de ces 2 crashs.

L'image de Boeing a été ternie par ces deux drames. Les dirigeants du groupe le savent, et font profil bas.

Je travaille dans ce secteur depuis plus de 30 ans, et cette période est sans doute la plus difficile de ma carrière. Nous sommes à un moment charnière. Nous devons tirer les enseignements de ce qui nous arrive. On doit se remettre en question, et faire en sorte que ce genre d'accidents ne se reproduisent plus.
Kevin McAllister
Président de la branche commerciale de Boeing

L'A321 XLR

A l'inverse, le ciel semble dégagé pour Airbus. Le constructeur européen a annoncé ce lundi le lancement d'une nouvelle version de son A321, le XLR (extra long range, à très long rayon d'action) une nouvelle version de son mono-couloir A321 LR, capable de parcourir 4.700 miles nautiques (8.700 km).

Un moyen-courrier capable d’assurer des vols long-courriers : voilà de quoi séduire les compagnies qui, toutes, cherchent à réduire leurs coûts.

Airbus prend ainsi un ascendant sur son concurrent Boeing dans ce segment de marché.

Le prix catalogue de cet A321 XLR n'a pas été communiqué.

- avec agences -