Une technologie européenne accélère le sauvetage en croisière

Une technologie européenne accélère le sauvetage en croisière
Taille du texte Aa Aa

Localiser au plus vite les personnes en détresse lors d'une croisière, c'est ce que permet une technologie issue d'un projet européen. Des balises sont placées dans des bracelets individuels, les cartes d'accès aux cabines ou les gilets de sauvetage.

En Grèce et à travers l'Europe, chercheurs et croisiéristes travaillent ensemble dans le cadre d'un projet de recherche européen appelé LYNCEUS2MARKET qui vise à garantir que tous les passagers évacués sont bien comptabilisés.

Au large du Pirée en Grèce, nous assistons à une simulation : l'équipage met à l'eau les canots de sauvetage et vérifie que tout le monde est présent. Cette fois, il ne dispose pas de listes de noms à cocher, mais d'un nouveau système pour localiser toutes les personnes à bord.

Carte d'accès ou bracelet

"Plusieurs compagnies de croisière proposent déjà des outils électroniques à leurs passagers pour qu'ils puissent faire leurs achats ou entrer dans leur cabine," fait remarquer Antonis Kalis, responsable technique de LYNCEUS2MARKET et directeur de recherche et développement chez SignalGeneriX, entreprise partenaire du projet, avant d'ajouter : "Donc nous avons eu l'idée de placer notre appareil de localisation dans une carte d'accès ou dans un bracelet."

En cas de panique, l'équipage peut se servir d'un réseau sans fil qui couvre l'ensemble du navire et qui permet d'afficher sur un écran, la position de toutes les balises individuelles. Selon ses développeurs, cette fonctionnalité respecte la vie privée puisqu'elle est réservée aux urgences réelles.

Moins cher que les systèmes GPS

"L'officier en charge de la sécurité peut voir où les membres d'équipage et les passagers se trouvent," explique Yiannis Panaretou, PDG d'OptionsNet IT Services, autre société impliquée. "On peut faire une recherche ciblée sur une personne en particulier pour déterminer exactement son emplacement," précise-t-il.

Le projet de recherche européen LYNCEUS2MARKET a pour objectif de commercialiser prochainement cette technologie après certification à l'heure où de très nombreux appareils de ce type bien moins chers que les systèmes GPS sont testés par les compagnies de croisière.

"Nous attendons tous que ce produit soit disponible sur le marché et évidemment, nous serons les premiers à le mettre en place à bord de nos navires," souligne Vassilios Gazikas, directeur des opérations maritimes chez Celestyal Cruises.

Balises sur les gilets de sauvetage

Mais qu'en est-il quand quelqu'un passe par-dessus bord et se retrouve hors d'atteinte du réseau sans fil du bateau ? Les appareils issus du projet LYNCEUS peuvent être intégrés à des gilets de sauvetage.

En cas d'accident, les sauveteurs pourront utiliser des antennes portables ou observer la zone depuis les airs, grâce à des drones ou à des hélicoptères qui émettront des signaux que les balises individuelles renverront automatiquement. Ce qui aidera à localiser des personnes en détresse le plus vite possible.

"Cette antenne peut détecter un signal jusqu'à un kilomètre de distance lors de tempêtes," nous montre lors d'un exercice, au large de Chypre, Angelos Ktoris, architecte naval et ingénieur maritime à l'Institut maritime de Méditerranée orientale.

Ce test a été mené dans le cadre d'une simulation d'opération humanitaire appelée "Argonaut 2019" à laquelle plusieurs dizaines de pays ont participé.

"Nous sommes impressionnés par les résultats obtenus par le projet LYNCEUS2MARKET : ce système peut vraiment aider les équipes de recherche et de sauvetage quand elles doivent gérer ce type d'opération où le facteur temps est essentiel," affirme le commandant Andreas Charalambides du Centre commun de coordination des secours de la République de Chypre.

En aidant les sauveteurs à rejoindre rapidement un naufragé avant qu'il ne soit victime d'hypothermie, les chercheurs espèrent que leur technologie contribuera à sauver des vies.