DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Couac diplomatique entre l'Espagne et le Vatican

Access to the comments Discussion
Par Audrey Tilve avec AFP
euronews_icons_loading
Couac diplomatique entre l'Espagne et le Vatican
Taille du texte Aa Aa

Une petite phrase aura suffi pour jeter un gros coup de froid entre l'Espagne et le Vatican. Mais le sujet est des plus sensibles : l'exhumation de la dépouille de Franco décrétée par le gouvernement à Madrid. Dans des propos rapportés par la presse, le nonce apostolique qui fait office d'ambassadeur du Vatican en Espagne a ouvertement critiqué cette décision.

« Il y a tant de problèmes dans le monde et en Espagne. Pourquoi le ressusciter ? Je dis qu'ils ont ressuscité Franco. […] Se souvenir de quelque chose qui a provoqué une guerre civile n'aide pas à vivre mieux », déclare le nonce dans une interview à Europa Press reprise par El País.

Monseigneur Renzo Fratini dénonce des « motifs idéologiques ». Réaction immédiate de la numéro deux du gouvernement espagnol qui dénonce, elle, une ingérence inacceptable.

« Le nonce a foulé au pieds une loi espagnole en la critiquant de cette manière, s'insurge Carmen Calvo. Et cela, c'est totalement inhabituel dans les relations diplomatiques. Le gouvernement va donc protester auprès du Saint-Siège pour cette ingérence. »

Le dictateur, décédé en 1975 après avoir dirigé l'Espagne pendant 36 ans, est inhumé au Valle de los Caídos, un monument qu'il avait fait construire à une cinquantaine de kilomètres de Madrid. Le gouvernement socialiste de Pedro Sanchez a décidé de le faire exhumer pour le transférer dans un lieu plus discret, mais l'affaire a tourné à la bataille judiciaire avec les descendants du Caudillo et la Cour suprême doit se prononcer.