DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
Violences policières et gaz lacrymogènes à la gay pride d'Istanbul

Rués de coups et gazés, c'est ainsi que sont repartis les manifestants de la marche des fiertés, ce dimanche à Istanbul. Les militants des droits LGBT s'étaient rassemblés par milliers malgré l'interdiction du gouverneur de la cité turque.

Initiée depuis 2003, l'événement est pourtant prohibé depuis cinq ans dans la ville. La police a ensuite tiré des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour disperser la foule arc-en-ciel qui criait "Tous ensemble contre le fascisme" et "Nous ne nous tairons pas". Bien que l'homosexualité ne soit pas un crime en Turquie, il existe une hostilité généralisée à son égard dans toute la société turque.

Plus de No Comment