Fin du sommet des Balkans occidentaux

Fin du sommet des Balkans occidentaux
Par Olivier Peguy
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les processus d'adhésion à l'UE ne sont pas abandonnés, a souligné la chancelière allemande, lors de ce somment des pays des Balkans occidentaux.

PUBLICITÉ

Le sommet des pays des Balkans occidentaux s'est achevé à Poznan en Pologne, après deux jours de travaux. Ce rendez-vous est l'occasion d'évoquer le processus d'adhésion à l'Union européenne pour les pays de la région.

Ce processus est lent, trop lent, aux yeux de plusieurs dirigeants de ces pays.

Ainsi, pour la Macédoine du Nord et l'Albanie, le conseil européen a récemment décidé de repousser à octobre sa décision d'ouvrir, ou non, les négociations d'adhésion.

« Il ne faut pas y voir un abandon des négociations, a souligné la chancelière allemande, Angela Merkel. On sait que le processus d'adhésion est très long. Il nous faut du temps pour définir le type de coopération. Cela n'entre pas en contradiction avec une adhésion future. »

De son côté, le Premier ministre polonais, hôte de ce sommet, s'est voulu optimiste pour ces pays des Balkans. « J'ai la ferme conviction que leur intégration va progresser rapidement, et que ces pays feront bientôt leur entrée au sein de l'Union européenne », a ainsi indiqué Mateusz Morawiecki.

Ce sommet des pays des Balkans occidentaux est un rendez-vous annuel, institué en 2014.

Il s'inscrit dans le cadre du processus dit "de Berlin".

Il réunit dix États membres de l'UE, dont la France, et six États des Balkans : la Serbie, le Kosovo, l'Albanie, la Macédoine du nord, la Bosnie-Herzégovine et le Monténégro.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Pologne, une voiture fonce dans la foule, au moins 19 blessés

Des agriculteurs polonais manifestent à Varsovie

La Pologne prolonge son assistance aux réfugiés ukrainiens