Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Le G7 Finances débute ce mercredi à Chantilly, dominé par la taxe GAFAM

Le G7 Finances débute ce mercredi à Chantilly, dominé par la taxe GAFAM
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

C'est le début de deux jours de réunions; Les ministres des Finances des pays du G7 (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni), accompagnés des gouverneurs des banques centrales, sont réunis depuis ce mercredi à Chantilly

Sujet dominant : la taxe sur les Gafam : les géants Google, Amazon Facebook et Consort.

Paris a déjà adopté sa propre taxe sur les revenus de ces géants du numérique en France. L' initiative - bien que temporaire avant la création d'une future taxe internationale - a été très mal perçue à Washington. Donald Trump a ordonné une enquête qui pourrait déboucher sur l'imposition par les Etats-Unis de droits de douane sur les produits français ou sur d'autres mesures de rétorsion commerciale.

"Nous avons fait un pas très clair dans la direction donnée à nos amis américains en acceptant de négocier une nouvelle taxation mondiale des activités et sociétés numériques mais aussi sur les activités numériques d'autres sociétés.", explique Bruno Le Maire.

Malgré les désaccords, le secrétaire américain au Trésor assiste à la réunion et les États-Unis participent toujours aux négociations plus larges de l’OCDE. Au-delà de ces questions fiscales, les dirigeants des sept pays les plus riches de la planète se pencheront aussi sur le projet "Libra", la cryptomonnaie de Facebook

"Les ministres des Finances et les banquiers centraux des pays du G7 ont l'intention d'examiner de près si toutes les réglementations en vigueur sont respectées et s'il conviendra de les modifier à l'avenir pour assurer la stabilité du système financier international.", assure le ministre allemand des finances.

La question de la succession à la tête du Fonds monétaire international de la Française Christine Lagarde, fera aussi l'objet de discussions informelles. En marge de la réunion du G7, le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mark Carney, considéré comme l'un des principaux candidats pour la remplacer, devrait rencontrer les ministres des Finances et les dirigeants de banques centrales du G7.