La ville natale d'Egan Bernal en fête et en jaune

La ville natale d'Egan Bernal en fête et en jaune
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La ville natale d'Egan Bernal en fête et en jaune : le Colombien a remporté le Tour de France, suivi depuis le bout du monde par les habitants de Zipaquira, là où tout a commencé.

PUBLICITÉ

Déferlement d'émotion à Zipaquirá, la ville natale du colombien Egan Bernal.

A 2650 m d'altitude, dans les Andes, la ville de 100 000 habitants vibre au rythme du tour de France, et de son héros.

Un millier de personnes sont venues partager le rêve de Bernal, l'enfant du pays qui a commencé le cyclisme à huit ans, poussé par son père gardien de la cathédrale de sel de Zipaquirá.

 "La victoire d'Egan est un grand prix pour tous les cyclistes, dit Andres, qui depuis tant d'années ont représenté la Colombie dans différentes parties du monde et en Europe et c'est le moment où le cyclisme colombien avait besoin de ce titre."

 "Ca va rendre ce sport encore plus populaire et c'est formidable de se sentir fier d'être cycliste, en voyant ce triomphe d'un Colombien, renchérit Mélissa sur son vélo, qui a tout donné si jeune, parce qu'il faut se rappeler qu'il est très jeune. "

 La couleur du maillot jaune, elle est sur le drapeau colombien. Elle en fait partie aujourd'hui, comme un éclair éclatant de joie, pour célébrer la victoire du premier Colombien sur le tour de France. Le premier, et peut être pas le dernier. Pédaler à haute altitude, ici, dès l'enfance, est un gage de réussite dans les montagnes françaises.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En jaune, retour triomphal d'Egan Bernal en Colombie

Tour de France : Alaphilippe éjecté du podium, Bernal fonce vers le titre

Un ex-champion du monde de cyclisme accusé d'homicide involontaire après la mort de sa femme