Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Operalia célèbre Xabier Anduaga et Adriana Gonzalez

Operalia célèbre Xabier Anduaga et Adriana Gonzalez
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les futures stars de l'opéra sont là, à Prague. Le concours Operalia, fondé en 1993 par le maestro Plácido Domingo, a eu lieu cette année du 21 au 26 juillet. "J'admire tous les participants, confesse le célèbre ténor. C'est incroyable de rencontrer tant de talents."

Plus de mille candidatures, quarante participants pour des séances de répétitions, de coaching et d'audition... et un jury sévère. "Est-ce que j'aime le son de la voix ? Est-ce que j'ai envie de l'entendre chanter toute la nuit ? Est-ce qu'ils chantent bien techniquement ? Est-ce qu'ils ont du style ? Est-ce qu'ils communiquent ? Les visages, les corps, les émotions ? Ont-ils choisi le meilleur aria pour mettre en avant leurs atouts ? Voici toutes les questions que nous nous posons quand nous les écoutons" explique Jonathan Friend, du Metropolitan Opera.

L'Espagnol Xabier Anduaga a remporté le prix du meilleur interprète masculin. "Il a une vraie voix avec des notes hautes chantées facilement et qui sont justes, décrypte Jonathan Friend. Elles sont bien produites. Ce n'est pas un problème pour lui de chanter haut et fort et de chanter merveilleusement."

"J'essaie de penser que je suis sur scène à l'opéra mais pas dans un concours ou en train de passer une audition, témoigne Xabier Anduaga. Je pense que je suis Tonio de La Fille du Régiment. Je ne pense pas au fait de chanter. C'est Tonio qui chante, donc je suis plus à l'aise."

"C'est si inspirant de le voir se dévouer ainsi aux jeunes chanteurs, de leur prêter autant d'attention" se réjouit la soprano Adriana Gonzalez. "Adriana, dès le premier jour, a changé tellement bien !" s'émerveille Plácido Domingo. Et la soprano guatémaltèque de 27 ans l'a emporté. Elle a reçu le prix de la meilleure voix féminine et un prix dans la catégorie Zarzuela, l'opérette espagnole. "Malheureusement nous n'avons pas d'opéra dans mon pays. Pas encore. Un jour, ça arrivera, espère la lauréate. Il y a peut-être trois professeurs au Guatemala. Et l'une d'elles est décédée il y a deux semaines. Et c'était ma professeur. Donc c'était vraiment beau de remporter ce prix et de pouvoir le lui dédier."