Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Belgique : un personnage grimé en noir au festival de la Ducasse fait polémique

Belgique : un personnage grimé en noir au festival de la Ducasse fait polémique
Tous droits réservés
FRANCOIS LENOIR
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les heures sont peut-être comptées pour le personnage dit du "sauvage" au festival d'Ath en Belgique. Le collectif Bruxelles Panthères accuse cette figure d'entretenir le racisme et la négrophobie.

L'événement, appelé Ducasse, est inscrit depuis 2008 au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco. Or l'agence de l'ONU vient de rappeler l'importance du respect des communautés. Pour le porte-parole de l’association, Mouhad Reghif, ce personnage entretient la discrimination au quotidien contre les personnes noires. Il donne l’exemple d’une amie qui vit à Ath. "Cela lui est arrivée de croiser un enfant dans la rue, un petit enfant, et il se met à pleurer parce que, en elle, il reconnaît le sauvage. Ou un enfant qui lui demande un bisou de sauvage parce que comme elle est noire il l'identifie au sauvage et le sauvage fait des bisous à tout le monde", souligne-t-il.

Les responsables de la Ducasse font valoir qu'il n'y a rien de raciste derrière ce personnage. Ils soulignent que le cortège et ses figures ont évolué à travers les siècles. Mais ces ajustements nécessitent du temps. "Cette fête c'est une vieille dame, c'est une vieille dame de six siècles. Elle évolue à son rythme depuis 600 ans et bien entendu elle s'adapte à la société, le groupe du sauvage a fortement évolué depuis sa création. Et il évoluera encore. Mais une vieille dame de 600 ans il faut accepter son rythme, il faut accepter ce temps long et ces changements qui se font dans la nuance et pas en tout cas avec un fusil dans le dos", répond Laurent Dubuisson, directeur de la Maison des géants d'Ath. Les organisateurs défendent aussi un patrimoine. Un discours soutenu par de nombreux habitants qui ne cachent pas leur attachement à cette figure qu'ils estiment folklorique.

Les brèves de Bruxelles :

  • L’UE menace le bœuf brésilien

L'Union européenne envisage d'interdire le bœuf brésilien. Les 28 considèrent cette mesure si les autorités brésiliennes ne font rien contre les incendies qui ravagent la forêt amazonienne. Les 28 ministres des Finances évoqueront cette éventualité lors d'une réunion informelle mi-septembre à Helsinki si le Brésil n’agit pas d’ici là.

  • Disparition d’un Banksy

Une oeuvre de Banksy a disparu au Royaume-Uni. La fresque à Douvres représentant un ouvrier qui brise une étoile du drapeau européen n'est plus visible pour les touristes qui débarquent en ferry. L'artiste de rue avait réalisé cet ouvrage en 2017, quelques mois après le référendum sur le Brexit.