DERNIERE MINUTE

La Mostra de Venise snobe #metoo

La Mostra de Venise snobe #metoo
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Levée de rideau ce soir sur le plus vieux des festivals de cinéma, la Mostra de Venise. Avec quelques critiques en avant-première en cette époque "me too" : le faible nombre de films réalisés par des femmes et la présence de Roman Polanski. Le cinéaste toujours sous le coup d'un mandat d'arrêt aux États-Unis pour une affaire d'abus sexuel sur mineur remontant à 1977.

"Je ne suis pas juge, je ne suis pas en position de décider si oui ou non Polanski doit aller en prison, se défend Alberto Barbera, le directeur du festival. Je suis un critique de cinéma et la seule manière de traiter cette situation est d'essayer de comprendre si le film est assez bon pour être invité au festival."

Le directeur de la Mostra assume clairement être opposé à des quotas pour les femmes dans la sélection. Il explique sans complexes les raisons de la sous-représentation des réalisatrices.

"Cette année, nous avons eu quelque chose comme 2000 candidatures, 23% d'entre elles étaient des films faits par des femmes, dit Alberto Barbera. Dans le festival 25 % des films sont réalisés par des femmes. Donc c'est dans dans la moyenne de la production aujourd'hui. C'est vrai que nous n'avons que deux films réalisés par des femmes dans la principale compétition. C'est une question de... comment dirais-je... de qualité du film. Le seul critère qui compte dans la sélection, c'est la qualité du film."

Contrairement à la Berlinale et un peu comme Cannes, la Mostra privilégie les stars et le glamour aux films à dimension politique et sociale.

"C'est vrai que nous avons beaucoup de grands noms, de grands talents, de grandes stars, spécialement du cinéma américain mais pas seulement, bien sûr" confirme Alberto Barbera.

Pendant le festival, l'actrice britannique Julie Andrews et le réalisateur espagnol Pedro Almodovar seront récompensés pour l'ensemble de leur carrière.

Et la cinéaste argentine Lucrecia Martel présidera le jury de la compétition internationale. 21 films sont en lice pour le tant convoité Lion d'Or.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.