Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Remous sur la City : la livre chute

Remous sur la City : la livre chute
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les marchés ont réagi avec fébrilité à l'annonce de la suspension du Parlement britannique pour plus d'un mois.

La décision du Premier ministre Boris Johnson conforte l'hypothèse d'un Brexit sans accord et la livre sterling a perdu jusqu'à 1 % face à l'euro et au dollar.

Selon l'analyste Michael Baker, il s'agit d'un recul relativement mesuré.

Michael Baker, analyste financier chez ETX Capital : "La réaction de ce matin n'était pas si importante que cela, c'était plutôt une réaction spontanée : les dés sont jetés et le no deal a 45 % de chances d'avoir lieu. Maintenant que l'Union européenne peut voir qu'aucun accord n'est sur la table et qu'il s'agit d'une menace réelle, il est possible qu'elle parvienne à une sorte d'accord pour y faire face."

Michael Baker estime que le Premier ministre pourrait maintenant faire face à motion de censure : si Boris Johnson remportait le vote de confiance, sa légitimité serait renforcée et alors qu'une défaite obligerait à organiser des élections anticipées et à différer le divorce avec Bruxelles.