Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Boris Johnson inquiète le Parlement européen

 REUTERS/Henry Nicholls
REUTERS/Henry Nicholls
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La décision du Premier ministre britannique, Boris Johnson, de suspendre le Parlement préoccupe les députés européens. Les parlementaires reprendront leurs travaux la semaine prochaine à Bruxelles et l'issue du Brexit inquiète dans l'hémicycle. "Un Brexit dur est dommageable pour l'Europe et pour le Royaume-Uni. Boris Johnson est un politicien irresponsable", dénonce l’eurodéputé social-démocrate Sandor Ronai.

Certains élus ne partagent pas cette inquiétude. Les eurosceptiques estiment que le gouvernement britannique devrait pouvoir agir comme bon lui semble pour préparer le Brexit. "Je pense que l'Union européenne devrait être plus pragmatique et ne pas punir le Royaume-Uni", explique Carlo Fidanza, eurodéputé d’extrême droite.

La suspension du Parlement britannique réduit considérablement le temps à disposition du gouvernement pour trouver une solution à la question irlandaise. Londres ne veut pas du backstop, le filet de sécurité prévu dans l'accord de retrait. Le chrétien-démocrate Esteban Gonzalez Pons reconnaît qu’un Brexit sans accord affaiblira l’UE mais il va surtout "ruiner la politique britannique". L’Espagnol estime que Boris Johnson essaye en fait de préparer l’opinion publique et le monde politique à un Brexit dur.

Brèves de Bruxelles :

  • Le climat au cœur de la diplomatie européenne

C'est une première. Les ministres des Affaires étrangères et de la Défense de l'Union européenne ont pour la première fois à Helsinki évoqué les implications des incendies et des événements météorologiques extrêmes dans leurs stratégies politiques.

  • Protéger les journalistes allemands

Les journalistes allemands demandent une meilleure protection. Dans une lettre ouverte au ministre de l'Intérieur ils réclament davantage de sécurité face aux groupes d'extrêmes droite. Des perquisitions de police auprès de groupuscules ont permis de découvrir des listes de reporters considérés comme des cibles potentielles.