Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'horizon s'assombrit pour l'économie mondiale

L'horizon s'assombrit pour l'économie mondiale
Tous droits réservés
@OECD - Victor Tonelli
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les nuages s'accumulent au-dessus de l'économie mondiale : l'OCDE s'attend à la croissance la plus faible de ces dix dernières années.

L'Organisation pour la Coopération et le développement économique a revu ses prévisions à la baisse, et la hausse du PIB devrait désormais passer sous la barre des 3 %.

"A ce stade, nous devrions être assez inquiets", estime Laurence Boone cheffe économiste de l'OCDE, "car la révision à la baisse de nos prévisions est très générale. Si les gouvernements n'agissent pas pour freiner cette escalade des tensions commerciales, ni pour investir dans les infrastructures, nous courons le risque de voir une croissance faible s'ancrer dans la durée".

Comme la Banque centrale européenne, l'OCDE appelle les Etats à "engager des investissements publics". Cet appel du pied vise les pays qui disposent de marges budgétaires, comme l'Allemagne, qui attend une croissance de seulement 0,5 % cette année.

Et dans l'ensemble de la zone euro, la hausse du PIB devrait péniblement atteindre 1 % l'an prochain.

Le point d'interrogation sur le Brexit pénalise aussi l'économie britannique, qui devrait progresser d'à peine 1 % cette année dans le meilleur des cas : celui d'une sortie à l'amiable de l'Union.

Mais en cas de divorce brutal, ses performances pourraient reculer de manière bien plus significative, même avec des infrastructures opérationnelles.