EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Euronews Soir : l'actualité du vendredi 11 octobre 2019

Euronews Soir : l'actualité du vendredi 11 octobre 2019
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au sommaire : le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed lauréat du Nobel de la Paix. Peut-être une lueur d'espoir pour le Brexit ? Les droits de la minorité LGBT au coeur des législatives en Pologne. Cinéma : le début du festival Lumière à Lyon.

PUBLICITÉ

Le Prix Nobel de la Paix décerné au Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, récompensé pour ses efforts de réconciliation avec l’Érythrée. Il n'était pas le favori des bookmakers, qui avaient misé sur Greta Thunberg, l'égérie du combat pour le climat.

Peut-être une leur d'espoir pour le Brexit. A 20 jours du divorce, le négociateur en chef de l'Union européenne a jugé "constructive" ce vendredi les discussions avec son homologue britannique. Michel Barnier a le feu vert de Bruxelles pour intensifier les discussions afin de sortir de l'impasse.

Les Polonais sont appelés aux urnes ce dimanche pour les élections législatives. Les ultra-conservateurs au pouvoir sont donnés favoris, mais ils pourraient ne pas avoir de majorité. Au cœur de la campagne, les droits de la communauté LGBT, souvent bafoués dans ce pays très catholique. C'est notre reportage du jour.

Et puis en France, le cinéma est à l'honneur à Lyon, où débute ce week-end le Festival Lumière créé il y a tout juste dix ans. Cette nouvelle édition édition rend hommage cette année à Francis Ford Coppola, l'auteur d’ "Apocalypse Now" ou du "Parrain". On fera le point avec notre spécialiste cinéma Frédéric Ponsard.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nigel Farage fait volte-face et se présente aux élections britanniques

Une progression de l’extrême droite dans l’UE inquiète la communauté LGBTQIA+

Loi anti LGBTQ en Irak : Bruxelles et Washington s'inquiètent