DERNIERE MINUTE

Thessalonique : John Waters se voit distingué de l'Alexandre d'Or pour sa carrière

Thessalonique : John Waters se voit distingué de l'Alexandre d'Or pour sa carrière
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

John Waters, l'un des réalisateurs les plus influents du cinéma, est l'invité principal du 60e Festival international du film de Thessalonique.

Distingué ce vendredi, en Grèce, de l'Alexandre d'Or, ce géant du septième art se voit ainsi récompensé pour l'ensemble de sa carrière. À cette occasion, il a également donné une masterclass et est revenu sur son travail et son parcours de vie : "Est-ce que ça me manque ? Je répondrai pas vraiment. Parce que j'ai fait 17 films. Ils ne cessent d'être ressortis, Criterion en publie de nouvelles versions comme Multiple Maniacs, Female Trouble. Et Polyster vient de sortir. Hairspray et Cry Baby sont devenus des comédies musicales. Ça ne me manque pas. Je le referais. J'ai des accords et ils n'ont pas fait les films. Ils m'ont payé pour les écrire. Mais je peux raconter des histoires comme je le fais dans mes livres. Les livres marchent probablement mieux que le dernier film. Je vais là où j'ai le plus de soutien pour raconter d'autres histoires".

Le réalisateur de 73 ans n'a pas la langue dans sa poche et ne peut s'empêcher de faire de Donald Trump une victime de son sarcasme :

En ce moment, l'Amérique ressemble à une guerre civile. Je pense que les élections pourraient être remportées en un seul tour, ce qui ferait vraiment peur, car les deux camps diront que nous sommes finis.
Et Trump ne quittera pas la Maison-Blanche. Nous devrons envoyer des chars d'assaut pour le faire sortir, ce qui sera pour moi, en tant qu'anarchiste du dimanche, amusant à regarder. C'est donc une période difficile. Et je pense que c'est le cas dans de nombreux pays. Ce sont tous des fascistes qui ont des coiffures bizarres, regardez la Corée du Nord, le Royaume-Uni et Trump. Ils ont tous des cheveux de fous. Comment ça se fait ? Donc s'il y a des élections et que quelqu'un a une coiffure bizarre, ne votez pas pour lui, car il sera de droite.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.