DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Attention, chute d'iguanes en Floride ! Le service météo a mis en garde les habitants

euronews_icons_loading
A stunned iguana lies in the grass at Cherry Creek Park in Oakland Park, Wednesday, Jan 22, 2020 SOUTH FLORIDA
A stunned iguana lies in the grass at Cherry Creek Park in Oakland Park, Wednesday, Jan 22, 2020 SOUTH FLORIDA   -   Tous droits réservés  Joe Cavaretta/South Florida Sun-Sentinel via AP
Taille du texte Aa Aa

Attention, chute d'iguanes ! Ce n'est pas un avertissement absurde, comme on pourrait aisément le penser, mais une mise en garde très sérieuse lancée cette semaine par le Service de météorologie nationale basé à Miami, en Floride. Les habitants du sud de cet Etat américain n'ont d'ailleurs pas été surpris car ils sont habitués à côtoyer quotidiennement les fameux sauriens herbivores qui "fleurissent" dans tous les parcs; ces derniers, discrets et pacifiques, passent la plus grande partie de leur temps perchés dans les arbres.

Et c'est bien là que résidait le danger ces derniers jours : à cause d'une grosse baisse des températures, très inhabituelle à cette période en Floride, les iguanes - des animaux à sang froid qui aiment la grosse chaleur - ont été rapidement pris d'engourdissement qui s'est transformé en sorte de coma, et ils sont tombés les uns après les autres comme des fruits mûrs.

D'où l'étonnant bulletin météo diffusé par le NWS de Miami sur Twitter mardi dernier :

Ce n'est pas quelque chose dont nous faisons la prévision habituellement, mais ne soyez pas surpris si vous voyez des iguanes tomber des arbres car les températures vont descendre à 4 degrés, voire zéro. Brrrr !

Et c'est bien ce qui est arrivé... Depuis mercredi, des dizaines d'iguanes pleuvent dans les parcs et les jardins floridiens (voir notre vidéo ci-dessus). Quand on sait qu'un de ces gros lézards mâle peut mesurer jusqu'à 1,5 mètre de long et peser jusqu'à 10 kilos, ça peut faire mal à la tête. Bon, aux dernières nouvelles, aucun habitant n'a eu de souci.

Celui-ci, bien qu'en léthargie, est resté curieusement suspendu...

AP Photo/Wilfredo Lee
An iguana lies draped on a tree limb as it waits for the sunrise, Wednesday, Jan. 22, 2020, in Surfside, Fla.AP Photo/Wilfredo LeeWilfredo Lee

Certains iguanes ont fini... en steack !

En revanche, certaines des bêtes qui gisaient par terre, non pas parce qu'elles étaient mortes mais profondément endormies, ont connu un triste sort. Le journal Miami Herald a notamment rapporté que des gens en ont profité pour les tuer et les découper, afin de les cuisiner. Un commerce provisoire de viande d'iguane est même né sur les réseaux sociaux.

Carl Hiaasen, un éditorialiste du Miami Herald, ironise sur son compte Twitter en questionnant : "Quelqu'un veut des tacos ?"

Aucune loi ne protège ces animaux aux Etats-Unis; introduits en Floride au cours des années 1960, ils ont toutefois fini par pulluler dans le "Sunshine State".