DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Migrants : les îles grecques débordées, les habitants exigent des mesures du gouvernement

euronews_icons_loading
Migrants : les îles grecques débordées, les habitants exigent des mesures du gouvernement
Tous droits réservés  ΑΠΕ - ΜΠΕ
Taille du texte Aa Aa

Sur l'île grecque de Chios, plus de 5 000 personnes s'entassent dans le Centre d'accueil et d'hébergement de Vial, soit cinq fois plus que le maximum prévu à l'origine.

Un seul médecin travaille dans ce camp dont la fermeture est la principale demande des habitants de l'île.

Panos Kitsikopoulos est l'envoyé d'Euronews à Chios.

Panos Kitsikopoulos, Euronews : "Si le désespoir pouvait choisir des visages, l'un de ses choix serait le Centre d'accueil et d'hébergement de Vial, sur cette île de Chios. Les gens vivent ici dans des conditions inacceptables qui n'ont rien à voir avec la civilisation européenne dont nous sommes si fiers."

Les habitants de Lesbos, Samos et Chios, les trois îles où des camps sont installés, exigent des solutions du gouvernement grec.

Notis Mitarakis, ministre de l'Immigration et de l'Asile : "Des mesures doivent être prises pour rétablir la confiance entre le gouvernement et les îles, et c'est notre priorité ces prochains jours. Nous sommes d'accord sur le besoin de centres fermés en amont des éloignements, mais nous divergeons sur leurs capacités."

Kostas Moutzouris, gouverneur de la région de l’Égée du Nord : "Voilà une semaine que nous attendons l'annonce de mesures concrètes. On ne peut rien discuter sans cela. Nos propositions sont sur la table des ministres."

Selon le HCR, en 2019, près de 60 000 migrants sont arrivés en Grèce par la mer.