DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Dubaï s'ouvre au meilleur de l'humour international et local

euronews_icons_loading
Dubaï s'ouvre au meilleur de l'humour international et local
Tous droits réservés  euronews   -   Credit: Dubai Tourism
Taille du texte Aa Aa

Star internationale du stand-up, Jo Koy a récemment séduit le public de Dubaï prouvant que l'humour est universel même si les talents locaux n'ont pas dit leur dernier mot.

L'humoriste émirati Ali Al Sayed et son épouse ont créé Dubomedy dans l'objectif de bâtir et nourrir la scène locale du rire. "Je reçois les compliments les plus sournois que j'ai jamais entendus," confie-t-il. "On me dit : "Oh, mon dieu, vous êtes tellement drôle... pour un local." Les stéréotypes, personnellement, je les utilise et ils sont partout dans mes sketchs," reconnaît le comique.

Son épouse, l'humoriste Mina Liccione, renchérit : "Les stéréotypes nous permettent d'en parler finalement : cela vous fait rire, mais ensuite, ça vous fait réfléchir," dit-elle avant d'ajouter en montrant la tenue traditionnelle émiratie portée par son mari : "Donc la prochaine fois que vous verrez un homme habillé comme lui, peut-être que ça vous fera sourire."

© dubomedy
L'humoriste Mina Liccione© dubomedy

Des blagues aussi diverses que le public

Alors que Dubaï accueille des ressortissants de plus de 200 nationalités différentes, les humoristes qui montent sur scène ici doivent très vite s'adapter. Leurs blagues doivent être aussi diverses que le public.

Tez Ilyas est en ce moment, l'un des humoristes en vogue au Royaume-Uni. Il est récemment monté sur scène à Dubaï. "Je veux simplement montrer que quelle que soit notre origine, l'humour nous parle à tous : on peut l'utiliser pour faire tomber les barrières et montrer qu'on est tous des êtres humains,"

À Dubaï, il existe une plateforme appelée The Laughter Factory qui invite les comiques internationaux à se produire dans de petites salles de Dubaï.

Gail Clough en est la cofondatrice : "J'ai le meilleur job qui soit," affirme-t-elle. "Je parcours les festivals dans le monde entier pour trouver les meilleurs humoristes qui pour moi, correspondent à la diversité des talents que nous avons ici, je les fais venir et ils font rire tout le monde," insiste-t-elle.

Entraînements au stand-up

Et pour donner leur chance aux artistes régionaux en herbe, des initiatives sont menées à Dubaï comme au Courtyard Playhouse qui ouvre sa scène aux débutants.

"On propose des ateliers de formation," indique Kylie Schultz, gérante du théâtre, avant d'ajouter : "On donne la possibilité à ces jeunes humoristes de monter sur scène et de mettre en pratique ce qu'ils ont appris devant un public."

L'un d'entre eux Salman Qureshi souligne l'intérêt de cette salle : "Je ne pourrais pas faire ce métier s'il n'y avait pas un lieu comme cela. C'est devenu un endroit où les comiques peuvent profiter d'un espace qui honnêtement, n'a pas d'équivalent au Moyen-Orient," estime-t-il.

"Cela nous donne le soutien et l'entraînement qu'il nous faut quand on débute et c'est très important car cela peut faire très peur de faire de l'humour," confie-t-il.

Avec ces spectacles d'humour, Dubaï ajoute une facette amusante à son offre de divertissement.

© euronews
Sur la scène du Courtyard Playhouse© euronews