DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

État des lieux budgétaire dans l'UE : qui peut dépenser plus ?

euronews_icons_loading
État des lieux budgétaire dans l'UE : qui peut dépenser plus ?
Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

De très nombreux experts, ministres européens des finances et responsables de l'Union européenne dont le nouveau commissaire européen à l'Économie Paolo Gentiloni estiment que les règles de l'UE en matière de fiscalité et de dépenses devraient être réécrites.

Le défi de la dette

Mais qu'en est-il de la situation budgétaire actuelle dans les États membres ? Si aucun n'a affiché l'an dernier, un "déficit excessif" selon les règles budgétaires, la dette publique reste en tout cas, élevée dans des pays comme la France, la Belgique, l'Italie, l'Espagne et la Grèce où elle approche, voire dépasse les 100% du PIB.

La Commission européenne est chargée de veiller à ce que les dépenses et emprunts publics n'excèdent pas certaines limites. Mais elle ne peut forcer un État à investir plus.

Accroître ses dépenses sans nuire à ses finances

À l'heure où des investissements supplémentaires sont nécessaires pour stimuler la demande intérieure, des pays européens comme l'Allemagne, les Pays-Bas et la Finlande sont sous pression pour qu'ils augmentent leurs dépenses puisqu'ils ont la marge de manœuvre budgétaire pour le faire.

C'est comme s'ils avaient de l'argent sur leur compte en banque : ils peuvent accroître leurs dépenses ou réduire les impôts sans nuire à la santé à long terme de leurs finances.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.