DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
Pas d'extension pour Heathrow, une victoire écolo

La Cour d'appel britannique a statué jeudi en faveur des militants écologistes qui s'opposent à la construction d'une troisième piste à l'aéroport de Londres Heathrow, le plus fréquenté d'Europe.

La cour a déclaré que le gouvernement britannique - qui a approuvé en 2018 l'extension de Heathrow - n'avait pas tenu compte de ses engagements envers l'accord de Paris pour limiter le réchauffement climatique.

L'action en justice contre l'approbation a été intentée par divers conseils londoniens, des groupes environnementaux dont Greenpeace et les Amis de la Terre, et le maire de Londres, Sadiq Khan. Ils ont perdu lors d'une première audience en mai.

Dans un résumé, le juge Keith Lindblom a déclaré que le gouvernement conservateur de Theresa May, alors premier ministre, n'avait donné aucune explication sur la façon dont il avait pris en compte l'accord de Paris de 2015 - qui vise à limiter le réchauffement climatique à moins de deux degrés Celsius.

"L'accord de Paris aurait dû être pris en compte... et une explication a été donnée sur la façon dont il a été pris en compte, mais il ne l'a pas été", a déclaré le juge Lindblom.

Khan a salué la nouvelle de la victoire juridique historique de jeudi.

"Nous avons gagné ! Aujourd'hui, nous avons bloqué le projet du gouvernement conservateur de construire une troisième piste à l'aéroport d'Heathrow", a déclaré le maire de Londres.

"Le jugement d'aujourd'hui est une grande victoire pour tous les Londoniens qui sont passionnés par la lutte contre l'urgence climatique et l'assainissement de notre air".

John Sauven, directeur exécutif de Greenpeace UK, a demandé à Johnson de mettre officiellement un terme à ces plans.