DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus et football : Inter Milan - Ludogorets à huis clos

euronews_icons_loading
Coronavirus et football : Inter Milan - Ludogorets à huis clos
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Dans la boutique de l'Inter Milan, écharpes et maillots n'ont pas trouvé succès auprès des supporters ce jeudi. Il venaient se faire rembourser leurs places. Le seizième de finale retour de la ligue Europa qui a opposé leur équipe à Ludogorets s'est joué à huis clos. Une décision en accord avec les mesures de sécurité sanitaire liées à la propagation du coronavirus.

"C'est la première fois en 35 ans. depuis que j'ai commencé à aller au stade avec mon père, que quelque chose comme ça s'est produit", s'étonne une supportrice.

Des restrictions pour les fans mais aussi pour les journalistes. Notre correspondante en Italie s'est rendue dans les locaux du "Corriere dello sport", le plus grand quotidien sportif italien : "Ici les commentateurs couvrent le match derrière leur écran car même pour eux l'accès au stade San Siro a été refusé."

Accueillir quelques 250 journalistes sites était trop risqué selon les autorités. Pour la première fois Andrea Ramazzotti a commenté le match depuis son bureau. Il l'avoue, sa perception du jeu était bien différente : « Lorsque vous regardez un match depuis l'intérieur du stade, vous saisissez tous les aspects du jeu, car vous pouvez tout voir. Ici, il faut faire face aux limites de l’écran. »

Une situation inconfortable pour ce journaliste mais une consigne essentielle pour contenir le virus. "Je pense que quand il s'agit de la santé des gens, il faut faire une pause, même dans le sport ", admet-il.

Masques sur leurs visages, dès leur descente du bus les joueurs bulgares étaient prêts pour faire face à l’urgence. Du côté des supporter de l’inter, moins de précautions. Il voulaient accueillir leur équipe peu importe les risques : "Les contraintes liées au Coronavirus ne peuvent pas arrêter un match et ne peuvent pas freiner les supporter ou quiconque"

Agacés par les restrictions la victoire 2-1 de l'inter a redonné le sourire à ses supporters.

Une joie peut être de courte durée si les mesures pour endiguer la propagation du virus les empêchent à nouveau de supporter leur équipe.