DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Andy Warhol, pape du Pop Art

euronews_icons_loading
Andy Warhol, pape du Pop Art
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

À Londres, la Tate Modern inaugure cette semaine une exposition dédiée à Andy Warhol, la première consacrée à l'artiste américain depuis près de 20 ans dans la capitale britannique.

Près d'une centaine d'œuvres sont présentées, et laissent voir un travail qui n'a rien perdu de son actualité.

"Il s'est attaqué aux trois C : consumérisme, culture et célébrité", note Estelle Lovatt, critique d'art. "Quand on pense que ce travail remonte à 60 ou 70 ans... Il est toujours aussi pertinent aujourd'hui, peut-être même plus encore, lorsqu'il s'attaque à ces thèmes : il parle de questions politiques, alors qu'on vient de connaître le Brexit. Il parle aussi de l'identité sexuelle, des questions financières, de la migration. Il couvre tous les champs et voit juste à chaque fois".

De ses emblématiques portraits sérigraphiés jusqu'à des séries, moins connues, sur les transgenres ou les Afro-américains, le "pape" du Pop Art a su métaboliser son époque.

L'enfant de Pittsburgh, issu de milieu modeste, d'origine tchèque et familier des icônes religieuses, a trouvé dans les stars de sa génération une source d'inspiration qui a permis au publicitaire de s'ancrer dans un parcours artistique, et de s'offrir une liberté propice aux projets expérimentaux au sein de la Factory, son atelier-studio new-yorkais auquel un espace est dédié au sein de l'exposition.