DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La Commission européenne prête à mobiliser 100 milliards d’euros pour atténuer la crise

euronews_icons_loading
La Commission européenne prête à mobiliser 100 milliards d’euros pour atténuer la crise
Tous droits réservés  Michael Probst/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

100 milliards d’euros. C’est le montant mobilisé par la Commission européenne pour préserver à court terme l’emploi dans les Etats membres. Cet instrument de solidarité, intitulé SURE, doit permettre de préserver le revenu des travailleurs. Ils pourront ainsi continuer à payer leurs factures, leurs crédits et répondre aux besoins nécessaires urgents. Ces fonds ne sont pas limités aux salariés puisqu'il concerne aussi les indépendants.

Ce dispositif est aussi valable pour les entreprises afin qu’elles puissent rester à flot et conserver leurs employés. Elles pourront réduire de façon temporaire les heures de travail voir suspendre l’activité. Ces heures non prestées seront alors compensées par les autorités nationales à travers ce mécanisme européen.

Cet outil prendra la forme de prêt auprès des Etats membres. C’est la Commission qui mènera les emprunts sur les marchés financiers avant de les redistribuer auprès des autorités nationales.

Dans cet effort collectif l’institution ne veut laisser personne sur la touche. Elle compte offrir plus de flexibilité aux pêcheurs et aux agriculteurs. La Commission insiste sur l’importance de leur rôle afin de pouvoir nourrir la population en cette période de confinement.

Avec ces nouveaux dispositifs la présidente de la Commission européenne veut employer tous les moyens disponibles pour répondre à l’urgence. "Le moindre euro disponible dans le budget européen sera redirigé" pour faire face aux conséquences du coronavirus, insiste Ursula von der Leyen. Dans cette perspective, tous les fonds de cohésion, qui viennent en aide aux régions les plus pauvres de l’UE, seront redéployés vers des mesures de santé publique.

Avec cet ensemble d'outils, la Commission souhaite créer une forme de protection économique pour permettre à l’UE de relancer l’activité le plus efficacement possible lorsque les conditions seront réunies.