DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Au Royaume-Uni, le déconfinement est entouré d'un flou artistique qui agace

euronews_icons_loading
Au Royaume-Uni, le déconfinement est entouré d'un flou artistique qui agace
Tous droits réservés  Luke Hanrahan
Taille du texte Aa Aa

Après le « Restez à la maison », c'est le « restez vigilants ». Au Royaume-Uni, le déconfinement est manifeste, mais la consigne l'est beaucoup moins.

« Pour être honnête, je suis furieux, confie JR, qui est coiffeur. Je n'ai pas la moindre idée de ce qui se passe et je pense que personne ne comprends ce qui se passe. »

JR exerce à Londres. Et il n'a pas vraiment compris s'il pouvait reprendre le travail :

« Il y a un manque de clarté sur ce que l'on doit faire et j'ai l'impression que le gouvernement met la pression sur les gens pour que ce soient eux qui décident ce qu'il doivent faire et ne pas faire », déplore-t-il.

Un assouplissement sans directives claires

Le gouvernement a assoupli les restrictions le 10 mai, mais depuis, c'est le flou…

« Ce qui est frustrant pour les habitants du Royaume-Uni, ce sont les ambiguïtés des nouvelles règles, commente Luke Hanrahan, le correspondant d'Euronews à Londres. Des contradictions qui permettent à chacun de se déplacer là où il le souhaite, à condition de ne pas rester la nuit chez quelqu'un d'autre. Je me rends donc à Paris pour une coupe de cheveux car là-bas, les coiffeurs sont ouverts. »

Une plongée dans le tunnel sous la Manche, et voilà notre correspondant en route pour Paris.

« Ma seule inquiétude est le temps que je vais passer à Paris car mon train a 15 minutes de retard, ce qui signifie que je n'aurai qu'une heure et quart sur place. »pro

Cinq minutes de marche depuis la gare et le tour est joué. Luke peut enfin profiter des services d'un salon de coiffure.

Alors, ce déconfinement britannique est-il trop vague et trop précoce ? Pour Gary McLean, professeur d'immunologie moléculaire à la London Metropolitan University, un constat s'impose :

« La réouverture des commerces semble être politiquement motivée et le gouvernement a laissé les commerçants et les entreprises prendre les décisions sur ce que les gens peuvent ou ne peuvent pas faire, alors qu'il devrait être plus directif. »

Critiqué, le Premier ministre Boris Johnson s'est engagé à faire mieux lors de la prochaine phase de déconfinement. La situation au Royaume-Uni est d'autant plus difficile que l'Angleterre et les autres nations avancent en ordre dispersé. Les conditions du déconfinement ont même exacerbé les tensions.