EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Emmanuel Macron marche à découvert

Emmanuel Macron marche à découvert
Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par Pierre Michaud
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un nouveau parti le prive de majorité absolue à l'Assemblée, son Premier ministre le dépasse en popularité et pourrait partir, usé par le contexte social et sanitaire, Emmanuel Macron paraît plus isolé que jamais.

PUBLICITÉ

C'est une première depuis son élection triomphale, Emmanuel Macron marche seul ou presque. Mardi, plusieurs membres de son parti se sont rassemblés sous une nouvelle bannière, baptisée Écologie Démocratie Solidarité et lancée par Matthieu Orphelin et Cédric Villani.

Ce neuvième groupe à l'Assemblée prive, par ricochet, le mouvement de Macron, La République En Marche, de majorité absolue au palais Bourbon.

Le coup est rude pour le groupe majoritaire qui, en juin 2017, comptait 314 députés. Désormais, ils ne sont plus que 288, soit un siège sous le seuil de la majorité absolue qu'il détenait jusqu'alors à lui seul. "La majorité a toujours la majorité" clament les partisans du président de la République. En Marche peut toujours compter sur le soutien du MoDem et de ses 46 élus.

Euronews

Une alarme plus qu'un cataclysme espère donc la majorité, qui entend colmater rapidement cette fuite pourtant jugée inéluctable depuis le mois de mars. Emmanuel Macron et son gouvernement payent deux années particulièrement difficiles depuis l'affaire Benalla.

Le contexte social ultra-tendu avec les Gilets Jaunes, puis la contestation sur la réforme des retraites a fortement fragilisé le camp présidentiel. Jusqu'à cette crise sanitaire qui immobilise toujours le pays après l'avoir confiné de longs jours durant.

Depuis une semaine, c'est la popularité grandissante du Premier ministre Édouard Philippe, qui embarrasse les proches du président. Apprécié des retraités, l'ancien maire du Havre dépasse le clivage droite-gauche et son départ potentiel de Matignon pourrait isoler un peu plus le président Macron, à deux ans de la fin du quinquennat.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Emmanuel Macron tente de rassurer les forces de l'ordre

Louis Arnaud, l'un des quatre otages français en Iran, vient d'être libéré

Législatives en France : l'accord entre Éric Ciotti et le RN confirmé par Jordan Bardella