DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Après le confinement, la recrudescence des cinémas drive-in

euronews_icons_loading
Après le confinement, la recrudescence des cinémas drive-in
Tous droits réservés  أ ب
Taille du texte Aa Aa

S’asseoir confortablement et regarder un film sur grand écran appartenait au passé. Confinés depuis dix semaines, les Madrilènes peuvent retrouver ce plaisir, mais depuis leur voiture. Deux jours après que la capitale espagnole a commencé à sortir d'un des confinements les plus strictes au monde, le Madrid Race a rouvert ses portes.

En temps normal, il peut accueillir jusqu'à 375 voitures, mais situation sanitaire oblige, les places sont limitées à 100. Le restaurant, habituellement ouvert, reste fermé pour le moment. Les clients sont servis directement à leur voiture après avoir commandé via une application.

Le soleil se couche sur le parking décoré façon années 50 et annonce l'ouverture de la séance. Au programme ce soir-là, Grease, avec John Travolta et Olivia Newton-John. Le film se déroule en 1958, l'époque où le cinéma drive-in était à son apogée.

Si, nous sommes très heureux de pouvoir proposer quelque chose aux Madrilènes. Enfin, après deux longs mois, nous pouvons ouvrir, nous pouvons dire que nous sommes l'espace de divertissement le plus sûr de Madrid. Il semble que le drive-in soit fait pour coexister avec ce type de virus.
Cristina Porta
Cofondatrice du Madrid Race

Les premiers clients post-confinement se disent enchantés à l'idée de retrouver le plaisir du grand écran. "Au moins, ça nous permet de sociabiliser un peu, même si on le fait à distance. Le film, nous l'avons vu déjà 10 fois, c'est sûr, mais c'est une nouvelle manière de le regarder" témoigne Daniel Martín, au volant de sa voiture.

Quelques places à côté, Belén Pérez, avait hâte de retrouver sa vie culturelle. Et à défaut de pouvoir se rendre au musée ou au théâtre, elle est venue avec une amie : "Eh bien, nous étions venus ici une fois il y a quelques années et nous avions aimé. Nous voulions du divertissement, de l'art, ou de la culture, et beaucoup de musées sont encore fermés. Nous voulions des comédies musicales et elles sont toutes encore fermées. Grease était un très bon compromis".

Mais Madrid Race ne se contentera pas de diffuser des films. Cristina Porta l'assure, "on a déjà programmé sept concerts et nous allons faire du théâtre, des messes, de la comédie, un peu de tout".

La recrudescence du drive-in

En Russie également, les cinémas drive-in sont en vogue. Celui de Kaliningrad est très prisé depuis le début du confinement. Un second, à Saint-Pétersbourg, est sur le point d'ouvrir ses portes.

Pour ne rien louper, le son du film sort via les enceintes des voitures. Les spectateurs peuvent également commander des boissons et du pop-corn en allumant simplement leur warning.