DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La Cité internationale humanitaire de Dubaï gère la logistique mondiale contre la pandémie

euronews_icons_loading
euronews
euronews
Taille du texte Aa Aa

La Cité internationale humanitaire de Dubaï accueille depuis 2003, des organisations humanitaires et les entreprises qui les approvisionnent et les soutiennent. Parmi ses membres, l'Organisation mondiale de la santé, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (l'UNHCR), le Comité international de la Croix-Rouge, le Programme alimentaire mondial et l'UNICEF.

"La Cité internationale humanitaire," précise son directeur général adjoint Khalid Alawadhi, "a été lancée par Son Altesse, le Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum qui a adopté une vision pour l'avenir et non pas pour le temps présent. Cette cité a démarré dans un entrepôt du centre-ville avant d'étendre ses opérations, sa superficie a quadruplé et aujourd'hui, ce sont plus de 130.000 mètres carré de sites de stockage, de bureaux et d'espaces extérieurs : il s'agit des principales infrastructures dont les organisations ont besoin pour pouvoir répondre à n'importe quelle situation d'urgence qui se présente au niveau international," explique-t-il.

Des équipements pour faire face à la pandémie et à d'autres catastrophes

Plus grand centre de logistique humanitaire au monde, cette Cité est particulièrement utile lors de crises mondiales comme la pandémie de Covid-19 pour laquelle ses équipes ont acheminé 500 tonnes de fournitures partout dans le monde. Plus d'un demi-million de soignants ont reçu des équipements de protection individuelle et du matériel.

Mais la structure fonctionne quel que soit le contexte. Elle achemine nourriture, véhicules logistiques et équipement médical dans des pays déchirés par la guerre et dans des zones frappées par des catastrophes naturelles.

"Une situation qui est en cours et dont vous avez entendu parler aux informations en plus du Covid-19, c'est la crise en Somalie en raison des inondations," rappelle Yako Mohammed, responsable du bureau d'approvisionnement de l'UNHCR à Dubaï.

"Environ 200.000 personnes sont touchées : l'UNHCR essaie de reconstruire leur vie et de les aider avec du matériel pour créer des abris," dit-il avant d'ajouter : "L'avion qui va décoller transportera environ 30 tonnes de matériel de secours qui serviront pour environ 6000 personnes, soit 1200 familles. On a besoin de beaucoup plus, donc on espère avoir une autre contribution en termes d'acheminement par avion," fait-il remarquer.

"En plus de ce vol, on envoie aussi des équipements de secours par bateau ; mais, par avion, ils arrivent le même jour tandis que par bateau, ils arrivent trente, quarante jours après," précise Yako Mohammed. "Actuellement, les gens n'ont pas de quoi s'abriter, ils dorment dehors, ils ont perdu leur maison et tout ce qu'ils avaient, donc ce matériel aidera immédiatement ces personnes qui en ont terriblement besoin," souligne-t-il.

Situation stratégique

La crise du coronavirus reste la priorité numéro 1. La Cité de Dubaï a d'ores et déjà géré 85% des équipements médicaux distribués sur toute la planète par l'Organisation mondiale de la santé du fait de sa situation géographique et de sa capacité logistique.

"Dubaï dispose d'une situation stratégique pour acheminer de l'aide à deux tiers de la population mondiale en moins de huit heures de vol," indique Khalid Alawadhi, directeur général adjoint de la Cité. "C'est essentiel pour réellement réduire les délais pour répondre à n'importe quelle situation d'urgence," déclare-t-il.

Ces dernières semaines, l'émir de Dubaï, le Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum a fait des dons personnels dans le but d'aider ceux qui sont le plus en difficulté lors de cette pandémie.

60 tonnes de fret dont 450.000 masques et tenues de protection individuelle ont été expédiés vers les hôpitaux britanniques, 70 tonnes de denrées alimentaires ont été envoyées à plus de 2500 familles dans la région de l'Estrémadure en Espagne et plus de 20 tonnes d'équipements de protection et de fournitures médicales ont été acheminées en Bosnie Herzégovine dont des respirateurs et des kits de test.

Soutien local et international

En mai, la Cité internationale humanitaire a annoncé l'agrandissement de ses installations : ce qui permettra à ses membres de distribuer davantage de matériel de secours. Une avancée qui est le fruit d'un soutien local et international.

"Cela fait partie du caractère des gens des Émirats et de la manière dont ils ont été élevés - et je ne parle pas que des Émiratis de souche - : toute personne qui réside aujourd'hui aux Émirats a en elle, ce sens de l'humanitaire, cette idée qu'il faut apporter de l'aide," affirme Khalid Alawadhi.

"Nous avons de la chance aux Émirats aujourd'hui : nous avons de bonnes conditions de vie, une bonne qualité de vie, mais donner, c'est quelque chose de plus important que d'avoir une vie agréable," estime le directeur général adjoint de la Cité.

"C'est pour cette raison que les gouvernements de Dubaï et des Émirats ont toujours répondu oui quand leurs services et leur soutien étaient sollicités : ce sont ainsi plus de vingt vols qui ont été opérés grâce à une donation de l'émir de Dubaï rien que sur l'année 2019," fait-il savoir.

Prochain objectif pour les organisations présentes au sein du hub : utiliser la technologie pour être capable de délivrer de l'aide à un milliard de personnes dans le monde lors de crises sanitaires.