DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : premier pont humanitaire européen en direction de l'Afrique

euronews_icons_loading
Coronavirus : premier pont humanitaire européen en direction de l'Afrique
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

75 personnels humanitaires devaient s'envoler ce vendredi matin avec huit tonnes d'équipement médical, direction Bangui, en République centrafricaine, pour tenter de faire face à la pandémie de coronavirus. Un vol qui s'effectue dans le cadre du premier pont aérien européen à destination de l'Afrique.

C’est dans un aéroport quasi vide à Lyon que 75 personnels humanitaires, de douze nationalités différentes, s’apprêtent à embarquer. Ils emmènent avec eux plus de huit tonnes de matériel médical. Décollage prévu vendredi matin à l'aube. Direction Bangui, en République centrafricaine.

Il s'agit du premier pont aérien humanitaire européen en direction de l’Afrique. L’objectif est simple : fournir les personnels humanitaires en masques, gants et médicaments pour faire face à la pandémie de Covid-19, dans le plus grand nombre de pays africains possible. En République centrafricaine, où se rend ce premier vol, la pandémie fragilise les infrastructures de santé après plusieurs années de conflits, et alors que la moitié de la population nécessite déjà aujourd’hui une aide humanitaire.

"Les infrastructures de santé sont fragiles", explique Florence Daunis, directrice des opérations à Handicap International. "D’où l’importance d’être très bien informé sur les manières de se protéger face au Covid-19, c’est l’enjeu clé. Et pour le faire, nous devons faire en sorte que tous ces travailleurs humanitaires et tous ces agents de santé soient en capacité de se rendre dans les différentes communautés pour expliquer aux populations quoi faire et comment se protéger."

D’autres vols doivent suivre, en République centrafricaine mais aussi au Sud Soudan ou au Burkina Faso. Le tout coordonné par des ONG et avec la participation d'une dizaine de pays européens.

Euronews

Une solidarité européenne qui fonctionne ?

Une solidarité extra-européenne qui se met en branle, après que la solidarité intra-européenne a fait face à des difficultés, notamment au début de la crise du coronavirus, surtout sur la question des stocks de masques, comme le reconnaît le commissaire européen à la gestion de crise Janez Lenarčič, qui accompagne ce premier vol humanitaire.

"Nous avons effectivement fait face à quelques problèmes aux premiers stades de la propagation de la pandémie en Europe, mais ces problèmes avaient plus à voir avec un manque d’équipements de protections plutôt qu’un manque de solidarité", déclare Janez Lenarčič au micro d'euronews.

"Une fois que la situation relative aux équipements de protection s’est améliorée, la solidarité est revenue. Maintenant, les Etats membres s’aident les uns les autres avec du matériel médical, des médecins et la prise en charge de patients dans les hôpitaux", a-t-il ajouté.

"Plus de solidarité", mais aussi plus d'obstacles : les ONG évoquent un contexte de concurrence mondiale renforcé, car les Etats et les organisations humanitaires recherchent les mêmes équipements médicaux, comme les masques de protection. De plus, les vols se font rares et les frontières qui se sont progressivement fermées, le restent. De quoi compliquer la tâche des ONG.