DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

En Espagne, les parents ont peur du Covid-19 et préfèrent l'école à domicile

euronews_icons_loading
En Espagne, les parents ont peur du Covid-19 et préfèrent l'école à domicile
Tous droits réservés  Alvaro Barrientos/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

En Espagne, les enfants de Ruth reprennent l'école... à la maison, avec un professeur privé. Ruth a décidé de ne pas scolariser ses enfants cette année. Elle craint qu'ils ne soient renvoyés chez eux dès qu'ils développeront des symptômes du Covid-19, et elle ne peut pas se permettre d'être en quarantaine et risquer de perdre son emploi.

"Il y a de fortes chances que mes enfants se réveillent un jour avec ces symptômes, la toux, la fièvre, explique Ruth Garcia Ramon. Je dois chercher une alternative qui n'affectera pas mon travail, et bien sûr qui ne compromettra pas l'éducation de mes enfants."

En Espagne, de nombreux parents ont décidé de ne pas fréquenter les établissements scolaires, craignant pour la sécurité de leurs enfants. Certains choisissent de les confier à des nounous, qui accueillent un nombre réduit d'enfants dans leur propre maison.

"Nous les nounous, nous sommes chez nous, dit Ainhoa Limon, et les enfants ne tombent normalement pas souvent malades. Un groupe de quatre enfants est évidemment plus sûr qu'un groupe de 20 personnes... En ce sens, les risques d'infection sont beaucoup plus faibles."

Mais les autorités espagnoles avertissent les parents que l'enseignement à domicile n'est pas autorisé en Espagne, et que tous les enfants doivent se rendre à l'école. 30.000 familles se sont unies pour réclamer leur droit de décider de la sécurité de leurs enfants.

"D'une part, les autorités sanitaires demandent aux citoyens de ne pas se réunir en groupes de plus de dix personnes, s'insurge Veronica Gonzales, de l'association "le droit à une éducation sûre pendant la pandémie", et d'autre part, elles nous exhortent à ramener nos enfants à l'école où ils seront dans une classe de 25 élèves."

Selon une enquête récente, 60 % des parents sont réticents à laisser leurs enfants retourner à l'école en septembre. Ils estiment qu'il n'existe aucun plan crédible pour qu'ils retournent en classe en toute sécurité, juste quelques jours avant la rentrée .

Les syndicats de Madrid ont appelé à la grève jusqu'à ce que la sécurité des enseignants et des élèves soit garantie.

"Les structures que nous avons mises en place ne sont pas suffisantes, regrette Isabel Galvin, syndicaliste. Il n'y a pas assez de personnel médical dans les écoles. Les masques ne sont pas non plus arrivés pour les enseignants."

Avec un taux de 400 infections pour 100.000 personnes, Madrid est bien au-dessus des recommandations de l'OMS pour un retour à l'école en toute sécurité, mais les autorités régionales assurent que les enfants sont plus susceptibles d'attraper le Covid-19 en dehors des salles de classe.