DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les artistes émigrés russes et leur influence culturelle 100 ans après

euronews_icons_loading
euronews
euronews   -   Tous droits réservés 
Taille du texte Aa Aa

Il y a quelques années, une cathédrale orthodoxe russe ornée de coupoles d'or a ouvert ses portes à Paris, un symbole des liens culturels entre la Russie et la France qui remontent à plus d'un siècle.

Suite à la Révolution bolchévique, plus d'un million de Russes ont émigré vers différents pays où ils ont marqué l'histoire des arts et des sciences, ainsi que la vie publique. Quelque 80.000 Russes blancs comme on les a appelés se sont installés en France.

Parmi les personnalités de cette première vague d'émigration, Ivan Bounine considéré comme l'héritier littéraire de Tolstoï et de Tchekhov : il faut le premier écrivain russe à recevoir le Prix Nobel de littérature en 1933. À noter que l'année 2020 marque les 150 ans de sa naissance.

Dans l'ombre d'Ivan Bounine

Les cafés comme La Coupole à Paris étaient au cœur de la vie intellectuelle et artistique des années 1920 et 1930. Ivan Bounine avait l'habitude d'y venir pour écrire et rencontrer d'autres émigrés russes.

Sur place, nous retrouvons Anna Lushenkova Foscolo, professeure associée de littérature russe et auteure des "Artistes-lecteurs chez Marcel Proust et Ivan Bounine".

"Dans l'un de ses romans intitulés "À Paris", Ivan Bounine mentionne ce café et c'est là que ses deux héros passent une soirée romantique," indique Anna Lushenkova Foscolo.

"On sait que les écrivains russes qui ont précédé Bounine comme Tolstoï et Dostoïevski étaient extrêmement populaires en France et à l'étranger et ce Prix Nobel a été synonyme de renouveau pour la littérature russe et de reconnaissance internationale," poursuit-elle.

"Je pense que l'écriture d'Ivan Bounine a évolué pendant les années qu'il a passées en France : il y a cette importance de la nostalgie dans ses œuvres et celle des thèmes russes," fait remarquer la professeure.

euronews
Ivan Bounine à Pariseuronews

Sur les traces de Diaghilev

Autre célèbre exilé russe : Serge Diaghilev, fondateur des légendaires Ballets russes qui ont eu un succès retentissant à Paris et ailleurs dans le monde.

La technique étonnante de ses danseurs et ses collaborations avant-gardistes avec des artistes comme Picasso, Coco Chanel et Stravinski trouvent encore un écho aujourd'hui.

Au Théâtre de Chaillot à Paris, on prépare "Nijinska / Voilà la femme". Nous sommes autorisés à assister aux répétitions. Cette production de danse contemporaine rend hommage à Nijinska, ancienne ballerine et chorégraphe des Ballets russes.

"Ils ont créé de nouvelles formes chorégraphiques, physiques qui changent complètement la façon de se tenir : la dynamique, l'orientation, la puissance des gestes qui étaient absolument nouvelles... Et aujourd'hui, cela intéresse énormément les chorégraphes," affirme Didier Deschamps, président et directeur de Chaillot - Théâtre national de la Danse.

"Ce qui est très marquant avec Serge Diaghilev, c'est qu'il arrive avec cette troupe extrêmement célèbre pour produire des spectacles et amener le public à regarder le monde d'une manière différente," souligne-t-il.

euronews
Chorégraphie de Diaghilev - Ballets russeseuronews

Aujourd'hui, il y a "l'incroyable énergie de la jeunesse"

Comme ceux d'hier, les artistes russes d'aujourd'hui contribuent au rayonnement culturel de leur pays. "C'est magnifique quand le public découvre la culture russe grâce à des exemples actuels et dynamiques et pas uniquement à travers les personnages illustres du passé," estime Yevgeny Primakov, directeur de l'agence gouvernementale russe Rossotrudnichestvo qui met en place des Centres russes pour promouvoir la culture, les arts et la science russes au plan international.

"La culture, c'est toujours un dialogue, un échange d'idées et de valeurs : pour moi, c'est tout le sens de notre agence Rossotrudnichestvo en tant qu'institution pour la communication et la médiation," indique-t-il.

Installé à Moscou, Yuri Bashmet est chef d'orchestre et violoniste : il se produit dans le monde entier. "L'influence des musiciens et compositeurs russes est immense !" s'enthousiasme le chef d'orchestre.

"Ce que l'Occident reçoit de la part de la Russie, c'est l'incroyable énergie de la jeunesse : après tout, nous sommes jeunes en tant que nation," assure-t-il avant de conclure : "Nous les Russes, nous offrons notre âme au reste du monde et nous l'encourageons à faire pareil."

euronews
Yuri Bashmet lors d'une répétition à Moscoueuronews