EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

A Moscou, l'exposition qui se respire

A Moscou, l'exposition qui se respire
Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par Wolfgang SpindlerEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Garage Museum propose aux visiteurs d'explorer le monde invisible des odeurs, et de découvrir leur potentiel poétique et artistique.

PUBLICITÉ

Avec sa nouvelle exposition, le Garage Museum de Moscou met à l'honneur un sens peut utilisé dans le monde de l'art : l'odorat.

"You're on air" propose aux visiteurs d'explorer un monde invisible, et de découvrir le potentiel poétique et artistique des odeurs et des parfums.

"L'expérimentation "You're on air" n'est pas une rétrospective de l'art olfactif dans le monde. Ce n'est pas non plus une foire dédiée à l'art olfactif," explique Yaroslav Volovod, le commissaire de l'exposition. "C'est plutôt un ensemble de thématiques, pour faire entrer chacun d'entre nous dans un état spécial, léger, comme en apesanteur."

AP
L'installation de l'artiste Sissel TolaasAP

L'installation de la Norvégienne Sissel Tolaas s'inspire de l'effet "Madeleine de Proust", quand quelque chose d’anodin nous renvoie à un puissant souvenir. Selon l'artiste, l'air et les molécules odorantes qui nous entourent peuvent agir sur notre subconscient, et avoir cet effet déclencheur.

D'après la guide Katya Shuikova, "ce sont simplement des odeurs abstraites, comme pourrait l'être une peinture abstraite par exemple. Mais les visiteurs trouvent leurs propres souvenirs dans ces senteurs."

Un portrait olfactif personnel

Le collectif d'artistes Where Dogs Run, originaire d'Ekaterinbourg, s'est lui intéressé aux odeurs comme potentiel outil de contrôle, s'inspirant des bases de données visuelles utilisées par la police.

"Dans ces tuyaux, il y a des détecteurs , qui captent les "données olfactives personnelles" du visiteur. Elles entrent ensuite dans une caméra, où elles sont converties et transformées après en un portrait", explique la guide Polina Shmelyeva.

AP
L’installation du collectif Where dogs run.AP

Les visiteurs sont conquis par l'expérience, comme le confirme Konstantin Nechepurenko : "Je ne fais généralement pas attention aux odeurs. Mais ici, ils rendent tout cela très intéressant. J'aime l'art, ça m'intéresse beaucoup. Et ici, la façon dont les senteurs sont associées, cela donne une autre dimension à l'art."

L'exposition "You're on air" est visible au Musée d'art contemporain Garage de Moscou, jusqu'au 12 janvier.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les artistes émigrés russes et leur influence culturelle 100 ans après

Il installe des plaques nominatives devant les domiciles de victimes de la Shoah

« Tout ce qui concerne Classic Violin Olympus est unique ! » : Entretien avec Pavel Vernikov