DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Jeunes entrepreneurs : augmentez vos chances de réussite grâce à un programme d'échanges

euronews_icons_loading
euronews
euronews   -   Tous droits réservés 
Taille du texte Aa Aa

Créer et développer son entreprise, cela peut faire peur. Pourtant, des aides existent en la matière, notamment européenne. Un programme d'échanges lancé en 2009 a prouvé son efficacité grâce à la mise en relation d'entrepreneurs novices avec des homologues expérimentés d'un autre pays.

Nous en découvrons un exemple en Belgique, pays qui est un leader mondial de l'élevage et du dressage de chevaux. C'est pour cela que Susanna Cremaschi a quitté son pays d'origine, l'Italie pour s'y installer et y créer son entreprise.

Après avoir travaillé dans l'équitation pendant quinze ans, elle a senti qu'il était temps pour elle de se lancer. Mais elle manquait d'expérience technique. Grâce au programme Erasmus pour jeunes entrepreneurs, elle a eu la chance de travailler avec Frantz Ducci. Nous la rencontrons dans le haras de cet éleveur et entraîneur de chevaux expérimenté à Enghien.

"Grâce à ce programme, je me suis mieux familiarisée avec les caractéristiques de l'élevage et du dressage de chevaux en Belgique, un domaine qui est très différent en Italie et j'ai beaucoup amélioré mon anglais et mon français," se félicite-t-elle.

Un échange gagnant-gagnant

Ce programme donne un coup de pouce aux entrepreneurs novices ou futurs en les mettant en contact avec des homologues expérimentés. Objectif : leur donner les compétences et le savoir-faire adéquats pour les faire réussir.

Mais qu'en est-il de l'entrepreneur hôte ? Quel intérêt pour Frantz Ducci ? "Cela peut ouvrir une fenêtre sur le commerce à l'étranger," estime-t-il. "Donc, tout ce que Susanna a appris ici, elle peut le partager avec ses futurs clients, ses clients actuels, ses contacts en Italie qui vont se sentir beaucoup plus à l'aise pour venir ici essayer des chevaux : ce qui pourra augmenter mon potentiel commercial," fait-il remarquer.

Cet échange permet aux nouveaux entrepreneurs de passer jusqu'à six mois dans une PME d'un autre pays. Tous les secteurs d'activité sont concernés et les candidats de toute tranche d'âge peuvent être retenus. Depuis le lancement du programme en 2009, plus de 9000 partenariats commerciaux ont ainsi été formés.

Le programme se poursuit malgré la pandémie et se développe à l'international

À présent, l'ambition consiste à faire passer ce programme à l'allure supérieure et à le développer à l'international.

"Des chefs d'entreprise novices peuvent aujourd'hui se rendre à Singapour, en Israël et aux États-Unis pour explorer les cultures entrepreneuriales de ces pays," explique Marco Iacuitto, directeur général de la Chambre de commerce belgo-italienne.

Évidemment, cet échange suppose de franchir des frontières. Nous demandons à Marco Iacuitto quel est l'impact de la pandémie de Covid-19. "Le programme se poursuit et nous aidons les entrepreneurs novices à avoir des échanges à distance avec leur homologue hôte, à mieux préparer leur échange," explique-t-il. "Mais ils peuvent toujours voyager dans d'autres pays européens tant qu'ils respectent les mesures sanitaires en vigueur," affirme-t-il.

L'entreprise de Susanna Cremaschi a bien démarré : depuis le début de l'année, elle a déjà vendu trois chevaux. Quels conseils les deux participants du programme que nous avons rencontrés pourraient-ils donner à ceux qui envisagent de se lancer dans l'aventure entrepreneuriale ?

"Il faut avoir un bon business plan et en même temps, une excellente capacité d'adaptation," indique Susanna Cremaschi. "Vous devez trouver un entrepreneur proactif dans son domaine et à l'écoute de l'actualité et des gens," souligne de son côté Frantz Ducci.

euronews

La parole de l'expert

Marco Iacuitto est directeur général de la Chambre de commerce belgo-italienne. Notre journaliste Paul Hackett l'a interviewé pour en apprendre plus sur ce que Erasmus pour jeunes entrepreneurs implique.

Paul Hackett, euronews :

"En quoi ce programme est-il spécifique et comment aide-t-il les entrepreneurs débutants ?"

Marco Iacuitto, directeur général de la Chambre de commerce belgo-italienne :

"Erasmus pour jeunes entrepreneurs est selon moi unique parce que depuis 2009, il contribue au développement d'une culture entrepreneuriale européenne. Tout entrepreneur débutant peut entamer une collaboration d'un à six mois avec des homologues expérimentés dans l'un des pays européens participant au programme. Ils peuvent apprendre comment diriger une entreprise. Ils peuvent se familiariser avec l'environnement commercial du pays. Leur tuteur peut leur donner des informations sur la manière dont ils peuvent étendre leur réseau, en particulier de clients, et il peut éventuellement devenir un partenaire commercial à la fin de leur échange. De plus, les entrepreneurs novices reçoivent une aide financière mensuelle de 500 à 1100 euros par mois en fonction du pays. Et ils sont soutenus par des organisations intermédiaires qui travaillent dans le développement des entreprises."

Paul Hackett :

"Quand vous sélectionnez les participants, quels critères appliquez-vous et comment faites-vous pour qu'ils correspondent à l'entrepreneur hôte ?"

Marco Iacuitto :

"Pour les entrepreneurs novices ou futurs, la qualité de leur business plan, de leur idée ou du projet qu'ils ont est très importante. Mais personnellement, je crois que la motivation et l'implication jouent aussi un grand rôle dans la sélection des participants."

Paul Hackett :

"Qui peut se porter candidat ?"

Marco Iacuitto :

"Dans le cadre de ce programme, nous accueillons d'un côté, les entrepreneurs novices ou futurs : ce sont des candidats qui prévoient vraiment de lancer leur activité ou qui l'ont déjà lancée depuis maximum trois ans. De l'autre, les entrepreneurs hôtes sont des propriétaires ou des dirigeants de petites et moyennes entreprises qui ont une expérience de plus de trois ans dans la gestion d'une entreprise. C'est très important pour le programme. Il n'y a aucune limite d'âge, ni aucune restriction en termes de secteurs d'activité."

Éléments-clés

  • Erasmus pour jeunes entrepreneurs est un programme européen transfrontalier qui facilite l'échange d'expérience entrepreneuriale et managériale.
  • Le programme met en relation un entrepreneur potentiel ou fraîchement établi avec un homologue plus expérimenté qui dirige une PME dans un autre pays.
  • L'échange est en partie financé par l'Union européenne dans le cadre du programme COSME.
  • Le programme se poursuit malgré la crise du coronavirus et les restrictions de voyage et peut prendre la forme de coaching à distance (en ligne ou par téléphone).

Liens utiles

Erasmus pour jeunes entrepreneurs

Soutien de l'Union européenne aux entrepreneurs

Programme COSME