DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Cinéma : Borat 2 s'en prend à l'Amérique de Trump

euronews_icons_loading
Cinéma : Borat 2 s'en prend à l'Amérique de Trump
Tous droits réservés  AP/AP
Taille du texte Aa Aa

De l'humour, du second degré et de la dérision au programme du nouveau Borat.

Ce journaliste kazakh déjanté et sans tabou campé par le Britannique Sacha Baron Cohen est de retour aux Etats-Unis et il s'en prend cette fois à l'Amérique de Trump.

Le film a été tourné comme un faux documentaire cet été, piégeant et moquant les partisans du président américain et à l'approche de la présidentielle, le film fait parler de lui dans le monde entier.

Le premier épisode de ses péripéties loufoques à travers les Etats-Unis, en 2006, avait récolté 260 millions de dollars, une sélection aux Oscars et laissé des scènes cultes, comme celle du "mankini", surprenant string à bretelles affectionné par Borat.

Après l'échec de sa première mission aux Etat-Unis, Borat se voit offrir une chance de redorer sa réputation et celle de son pays en offrant un cadeau au vice-président Mike Pence. Et ce cadeau c'est sa fille.

L'ancien maire de New York a reconnu avoir été victime d'un faux "entretien" organisée dans une chambre d'hôtel en présence d'une très entreprenante jeune femme. Dans le film, Rudolph Giuliani, 76 ans, semble finir en fâcheuse posture, puisqu'il est retrouvé la main dans le pantalon. Dans un tweet, il explique être en train de remettre sa chemise après avoir enlevé l'équipement d'enregistrement.

La suite des aventures de Borat, sobrement intitulé "Borat 2" en version française mais dont le titre original est "Borat Subsequent Moviefilm: Delivery of Prodigious Bribe To American Regime For Make Benefit Once Glorious Nation of Kazakhstan", sera accessible dès ce 23 octobre sur Amazon Prime.

Sources additionnelles • AFP