DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Joe Biden, "embarrassé" par l'attitude de Trump, et Pompeo qui croit au second mandat républicain

euronews_icons_loading
Joe Biden, "embarrassé" par l'attitude de Trump, et Pompeo qui croit au second mandat républicain
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Une semaine après l'élection du 3 novembre, Donald Trump, enfermé dans la Maison Blanche, refuse toujours d'admettre sa défaite et empêche Joe Biden de préparer la transition.

Pourtant le président élu ne compte pas se laisser entraver par cet obstacle, il travaille notamment sur la composition de son futur gouvernement, tout en commentant l'attitude de son adversaire.

"Eh bien, je pense juste que c'est embarrassant, très franchement, a déclaré Joe Biden. Comment puis-je dire cela avec tact... Je pense que cela n'aidera pas l'héritage du président. Je comprends le sentiment de "perte", je comprends ça, mais je pense que la majorité des gens qui ont voté pour le président, beaucoup ont voté pour lui, un nombre nettement plus bas mais beaucoup ont voté pour lui, je pense qu'ils comprennent que nous devons nous unir."

Ce sera une transition en douceur vers une deuxième administration Trump

Le milliardaire se fait inhabituellement discret, mais continue de tweeter, comme ce "NOUS ALLONS GAGNER", en lettres majuscules, mardi matin.

Le ministre de la Justice a donné son feu vert à l'ouverture d'enquêtes sur d'éventuelles irrégularités lors du scrutin. Le secrétaire d'Etat lui aussi refuse la victoire démocrate :

"Ce sera une transition en douceur vers une deuxième administration Trump, assure Mike Pompeo. Très bien, nous sommes prêts. Le monde entier regarde ce qui se passe ici. Nous allons compter tous les votes. Quand le processus sera terminé, il y aura des électeurs sélectionnés. Il y a un processus. La Constitution l'énonce assez clairement. "

Pendant ce temps, des ouvriers attaquent la construction de la plate-forme à l'extérieur du Capitole en vue de l'investiture du président élu, Joe Biden. Une cérémonie qui aura lieu dans deux mois.