DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Etats-Unis : la Chine félicite Biden, pratiquement une semaine après l'annonce de sa victoire

Access to the comments Discussion
Par Vincent Coste avec AFP
Wang Wenbin, le porte-parole de la diplomatie chinoise, félicitant Joe Biden pour sa victoire à la présidentielle américaine, le 13 novembre 2020 à Pékin
Wang Wenbin, le porte-parole de la diplomatie chinoise, félicitant Joe Biden pour sa victoire à la présidentielle américaine, le 13 novembre 2020 à Pékin   -   Tous droits réservés  Liu Zheng/AP Photo
Taille du texte Aa Aa

Serait-ce l'officialisation de la victoire de Joe Biden dans l'Arizona qui a poussé Pékin à réagir ? En remportant cet Etat du sud-ouest des Etats-Unis, que que les démocrates n'avaient pas gagné depuis 1996, l'ancien vice-président de Barack Obama, rassemble maintenant 290 grands électeurs, contre 217 pour Donald Trump. Rappelons que 270 sont nécessaires pour accéder à la Maison Blanche.

Quelques heures après cette annonce, la Chine a donc adressé ce vendredi ses félicitations à Joe Biden pour son élection à la présidence des Etats-Unis, près d'une semaine après l'annonce de la victoire du candidat démocrate, selon les projections des médias.

"Nous respectons le choix du peuple américain. Nous adressons nos félicitations à M. Biden et à (la vice-présidente élue Kamala) Harris", a déclaré devant la presse le porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin.

Outre la victoire de Biden, l'annonce faîte par la CISA, l'agence de cybersécurité américaine que "l'élection du 3 novembre a été la plus sûre de l'Histoire des États-Unis" a sans doute joué dans la reconnaissance de la victoire de Biden par les autorités chinoises.

Tandis que de nombreux dirigeants du monde entier ont félicité l'ancien vice-président de Barack Obama dès le samedi 7 novembre, la Chine avait joué la montre ces derniers jours, disant vouloir attendre les résultats définitifs du scrutin.

Alors que le président sortant Donald Trump n'a toujours pas admis sa défaite, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a répété ce vendredi que le résultat de l'élection américaine serait "confirmé conformément aux lois et procédures en vigueur aux Etats-Unis".

La lenteur de la réaction chinoise peut laisser supposer que Pékin misait sur une réélection de Donald Trump, largement perçu en Chine comme ayant affaibli son pays et l'Occident, et ce, même s'il a gravement contribué à détériorer les relations sino-américaines en déclenchant notamment une guerre commerciale transpacifique.

Le régime communiste pourrait redouter de la part de Joe Biden une pression accrue de Washington sur les questions de droits de l'Homme, selon des experts.

Durant la campagne électorale, Joe Biden avait traité de "voyou" le président chinois Xi Jinping. "C'est un type qui n'a pas le moindre ossement de démocratie dans son squelette", avait-il déclaré.

Xi Jinping n'a pas pour l'heure félicité personnellement Joe Biden.

La Russie, le Brésil et le Mexique, toujours aux abonnés absents

Après cette prise de position chinoise, la Russie, le Mexique ou encore le Brésil comptent parmi les rares pays qui n'ont toujours pas félicité le futur 46e président des États-Unis.

A Moscou, le Kremlin a fait savoir que le président russe Vladimir Poutine ne féliciterait le vainqueur de l'élection qu'après la publication des résultats officiels.

Le président du Mexique, Andres Manuel Lopez Obrador, a déclaré lundi qu'il attendait toujours le résultat officiel de l'élection aux Etats-Unis avant de féliciter le vainqueur.

Même position pour le Jair Bolsonaro, le "Trump des tropiques", qui félicitera "en temps voulu" le candidat "qui aura été élu" président des Etats-Unis, a déclaré ce lundi le vice-président brésilien Hamilton Mourao. Ce dernier a ajouté que le président brésilien "attend la fin de cet imbroglio, de la discussion sur des votes frauduleux (...) avant de se prononcer".