DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Entre la Bulgarie et la Macédoine du Nord, l'histoire fait barrage

euronews_icons_loading
Capture d'écran
Capture d'écran   -   Tous droits réservés  / Euronews
Taille du texte Aa Aa

Goce Delchev est un militant révolutionnaire considéré comme un héros national par les Bulgares et les Nord Macédoniens. Ce personnage historique illustre parfaitement les différends qui opposent ces deux pays.

Sofia exige qu'il soit exclusivement reconnu comme un révolutionnaire bulgare par son voisin macédonien, qui refuse catégoriquement. Conséquence : la Bulgarie bloque les pourparlers d'adhésion de la Macédoine du Nord à l'Union européenne. À la veille de négociations qui doivent avoir lieu ce mercredi, aucune issue ne semble avoir été trouvée. Une commission mixte sur l'histoire mise en place par les deux pays ne trouve pas d'issue au problème.

"L'approche consistant à établir la vérité historique est un chemin qui mène à une catastrophe" déplore Petar Todorov, professeur d'histoire et membre de la commission académique conjointe pour la Macédoine du Nord.

"Il faut comprendre l'histoire, tenir compte du fait que nous en avons une compréhension différente, et avancer sans créer d'antagonismes et de divisions entre les sociétés" poursuit-il.

L'héritage de ce héros révolutionnaire n'est qu'un exemple des divergences entre les deux pays. La Bulgarie estime que la Macédoine fait partie de son histoire et que son peuple ne peut se dissocier du sien.

La semaine dernière Sofia a d'ailleurs exigé de la Macédoine qu'elle reconnaisse ses racines bulgares, pour lever son véto et enclencher les négociations pour une entrée dans l'UE.

"Nous ne pouvons pas discuter des attributs identitaires qui découlent du droit à l'autodétermination et à l'expression des personnes" a rétorqué Bujar Osmani, ministre des affaires étrangères de la Macédoine du Nord. "Nous sommes prêts à fournir des explications qui permettront d'apaiser certaines des préoccupations en termes d'interprétation" de l'histoire précise-t-il.