DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
Au Yemen, un tournoi de basket pour femmes en fauteuil roulant

Dans la capitale du Yémen, Sanaa, un tournoi de basketball pour femmes handicapées s'est tenu en ce mois de décembre 2020.

La guerre, la pauvreté et le coronavirus n'ont pas empêché la tenue de l'événement local. "Si le peuple yéménite souffre de la guerre, alors les personnes handicapées souffrent deux fois plus", a déclaré Amal Hizam depuis le banc de touche, elle-même en fauteuil roulant.

Le Yemen est le pays arabe le plus pauvre du monde, dévasté par un conflit sanglant, par le coronavirus ainsi qu'une crise humanitaire que les Nations unies ont qualifiée de pire au monde.

Cinq équipes entièrement féminines étaient en lice, dont Al-Erada - "La volonté" en arabe - et Al-Mustaqbal, "L'avenir".

Des dizaines de milliers de personnes ont été tuées au Yémen depuis 2015, année à partir de laquelle une coalition dirigée par l'Arabe Saoudite est intervenue pour soutenir le gouvernement après la prise de contrôle de la capitale par les rebelles Houthis l'année précédente.

Un accord conclu il y a deux ans sous l'égide des Nations unies entre le gouvernement et les Houthis soutenus par l'Iran a offert un certain espoir, mais un règlement pacifique ne s'est pas encore concrétisé.

Les joueuses, dont certaines portent un masque et un foulard, se sont bousculées et ont tiré des paniers depuis des fauteuils roulants peints en rouge et vert clair sur le terrain intérieur. Hizam, directeur adjoint de la fédération sportive des personnes handicapées du Yémen, a déclaré que des initiatives telles que le tournoi étaient "pratiquement inexistantes".