Espagne : la très populaire loterie de Noël

File d'attente devant un bureau de loterie pour acheter un ticket pour la "Loterie de Noël", Madrid, le 03/12/2020
File d'attente devant un bureau de loterie pour acheter un ticket pour la "Loterie de Noël", Madrid, le 03/12/2020 Tous droits réservés Bernat Armangue/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par Olivier Peguy avec AFP, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Il reste quelques heures aux Espagnols pour acheter un ticket pour la traditionnelle loterie de Noël. Le tirage au sort aura lieu ce mardi.

PUBLICITÉ

Il reste quelques heures aux Espagnols pour acheter un ticket pour la traditionnelle loterie de Noël. Le tirage au sort aura lieu ce mardi.

Une immense file d'attente sur les trottoirs de Madrid, des heures à patienter avant d'accéder à une boutique bien particulière : le Doña Manolita. C'est là que sont vendus les tickets de la traditionnelle "loterie de Noël" ("Loter__í__a de Navidad" ou "Sorteo de Navidad").

Il s'agit d'une véritable institution en Espagne, existant depuis plus de deux siècles.

Le tirage a lieu chaque 22 décembre, depuis 1812 !

Les chances de gagner sont faibles, mais sait-on jamais ? Cela vaut bien de patienter quelques heures...

En moyenne, chaque Espagnol dépense entre 65 et 100 euros par personne pour cette loterie.

Et chacun a ses petites superstitions. « On vient toujours acheter notre ticket dans la boutique Doña Manolita, explique une femme venue avec son mari. Car, à chaque fois qu'on a acheté notre ticket ici, on a gagné quelque chose. »

Il y a plus de 2,5 milliards d'euros à se partager cette année dans cette loterie de Noël, qui est considérée comme la plus importante au monde par l'ampleur de ses gains et par le nombre de ses participants.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Stupeur en Espagne, un élève de 14 ans poignarde cinq personnes dans une école

Foot féminin : la majorité des joueuses de l'équipe espagnole réintègre la sélection

Luis Rubiales entendu par un juge dans l'affaire du "baiser forcé"