DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Lisa Scott-Lee : "What The Future Holds a beaucoup de succès dans le monde entier"

Access to the comments Discussion
Par Jane Witherspoon
euronews_icons_loading
euronews
euronews
Taille du texte Aa Aa

Lisa Scott-Lee est l'une des membres du groupe de pop britannique Steps, qui a vendu plus de 20 millions de disques dans le monde. Dans ce nouvel épisode d'Interview, nous avons parlé de come-back musical et de son travail à l'académie Dubai Performing Arts (DPA), qu'elle a fondé avec son mari.

Jane Witherspoon, Euronews :

Lisa Scott-Lee, merci beaucoup d'être avec nous aujourd'hui. Parlons de votre carrière musicale, car vous venez de retrouver les membres de Steps. Vous avez terminé une tournée. Comment cela se passe-t-il ?

Lisa Scott-Lee, chanteuse et directrice de l'académie Dubai Performing Art :

Nous venons de sortir notre nouvel album "What the Future Holds" la semaine dernière. Et je suis très fière de dire qu'il est entré dans les charts iTunes en première position. Il était numéro deux au Royaume-Uni, numéro trois en Australie, numéro cinq en Indonésie et il a eu beaucoup de succès dans le monde entier. Donc oui, je me sens très chanceuse et reconnaissante.

Cela fait maintenant 23 ans que nous sommes ensemble. Nous avions juste fait une pause il y a quelques années. Mais nos fans sont vraiment fidèles, ils n'arrêtaient pas de nous demander : "quand est-ce que vous revenez ?" On s'est dit que l'option la plus facile était de sortir une nouvelle compilation de nos plus grands tubes. Mais nous voulions donner aux fans quelque chose de nouveau; et en tant qu'artistes aussi, c'est super de chanter tous vos anciens succès, mais quand vous vous produisez et que vous parcourez le monde, c'est aussi bien d'avoir des nouveaux morceaux. Nous avons donc enregistré le nouvel album et le single qui a été écrit par Sia, "What the Future Holds". Je suis une immense fan de Sia, donc c'est génial d'avoir un de ses morceaux dans l'album.

Jane Witherspoon :

Pensez-vous que l'industrie a changé depuis vos débuts et comment cces évolutions vous ont-elles touché ?

Lisa Scott-Lee :

Eh bien honnêtement, nous avons vu tellement de changements depuis 1997. Déjà, il n'y avait pas internet, pas de réseau sociaux. Vous savez, cette technologie a tellement évolué et c'est une chose merveilleuse. Évidemment il y a des avantages et des inconvénients, mais pour nous, ça permet une discussion instantanée et un retour d'information direct de la part des fans, parce que si vous sortez un single, vous savez tout de suite ce qu'ils en pensent. Et quand nous partons en tournée, nous regardons les sites de streaming pour voir quelles chansons sont les plus populaires. Ainsi, lorsque nous faisons notre liste de chansons, nous savons exactement ce que le public veut.

Jane Witherspoon :

Le Covid-19 a impacté tout le monde, chaque entreprise, chaque foyer. Pourquoi devrions-nous soutenir les arts en particulier ?

Lisa Scott-Lee :

Il y a tant de gens et d'artistes talentueux dans le monde entier. Ils ont reçu la même formation que moi. J'ai commencé à chanter et à danser dès l'âge de trois ans. J'ai réussi tous mes examens de danse, puis j'ai auditionné pour l'Italia Conti, l'école des arts vivants de Londres. C'est là que j'ai terminé ma formation, et je suis devenu professeure de danse. Je suis donc une enseignante qualifiée, ce qui me permets de faire tout ça, mais on en reparlera. Et, vous savez, il faut des années et des années de dévouement et de passion, et il y a tellement de gens qui occupent le même poste que moi. Et je me sens vraiment chanceuse que Steps fonctionne encore et que nous puissions nous produire. C'est évidemment différent en ce moment et nous devons tous suivre les règles et rester en sécurité. Mais je pense que le théâtre, le cinéma et la musique, c'est le divertissement dont les gens ont besoin en ce moment.

Le théâtre, le cinéma et la musique, c'est le divertissement dont les gens ont besoin en ce moment.
Lisa Scott-Lee
chanteuse et directrice de l'académie DPA

Jane Witherspoon :

Était-ce différent de ce que vous imaginiez, une fois que vous avez réussi? Vous dites que votre premier amour, ce sont les spectacles. Mais avec cela vient la célébrité, et ce n'est pas toujours le plus beau des aspects. Est-ce que cela vous a ouvert les yeux sur une autre facette du métier?

Lisa Scott-Lee :

Oui, ça peut être très difficile. On met beaucoup de pression sur les pop stars, les sportifs, et tous ceux qui sont dans ces domaines. Et je pense que c'est vraiment difficile parce que vous vous êtes entraîné toute votre vie, c'est la priorité, la chose la plus importante, c'est votre but. Evidemment, quand on fait partie d'un groupe pop à succès et qu'on est numéro un et qu'on a fait le tour du monde, c'est tout simplement merveilleux, mais je pense que c'est difficile quand a presse commence à s'immiscer dans votre vie. Il y a définitivement un côté négatif à la célébrité. Mais pour ma part, je ne me suis jamais trop appesanti sur ça.

Jane Witherspoon :

Dites-moi ce qui vous a amené à Dubaï, car je rappelle que nous sommes à l'académie Dubai Performing Arts, que vous avez contribué à créer. Racontez-moi comment tout cela est arrivé.

Lisa Scott-Lee :

Si on revient un peu en arrière, la raison pour laquelle mon mari Johnny et moi-même, et nos deux enfants, Jaden et Star Lily, avons emménagé ici en 2011, c'est parce que nous sommes venus en vacances et que nous sommes tombés amoureux de Dubaï. Nous avons acheté une maison sur Palm Island. Et après quelques années, nous avons réalisé qu'il y manquait d'une école d'arts du spectacle comme le Dubai Performing Arts, qu'on nous appelle DPA. J'ai été formé l'Italia Conti Theatre à Londres et Johnny s'est formé à Performers, ce sont des écoles professionnelles très prestigieuses. Et nous avons senti qu'il y avait un créneau ici et que les enfants voulaient se produire sur scène. Et je pense qu'il y a aussi beaucoup d'avantages à ce que les enfants jouent sur scène, ça développe la confiance en soi, les compétences sociales, la prise de parole en public, ce qui leur servira quelle que soit la carrière qu'ils choisiront plus tard. Ce sont des compétences pour la vie.

Il y a beaucoup d'avantages à ce que les enfants jouent sur scène, ça développe la confiance en soi, les compétences sociales, la prise de parole en public, ce qui leur servira quelle que soit la carrière qu'ils choisiront plus tard. Ce sont des compétences pour la vie.
Lisa Scott-Lee
chanteuse et directrice de l'académie DPA

Jane Witherspoon :

C'est fantastique. Et ces trois dernières années, vous avez pu développer l'établissement.

Lisa Scott-Lee :

Nous avons eu beaucoup de chance. Nous sommes soutenus par Taaleem, qui est l'un des principaux conseils d'administration des écoles et de l'éducation de Dubaï, d'Abu Dhabi et des Émirats arabes unis. Ils adorent ce que nous faisons, donc ils nous ont demandé de venir donner des cours d'arts du spectacle dans leurs écoles. Nous sommes très impliqués. Ici, nous sommes ouverts six jours par semaine et nous donnons des cour aux enfants de trois ans à 18 ans. Nous venons aussi de lancer notre cursus en arts du spectacle ici, dans l'école de la British School Jumeirah Park de Dubaï. C'est le premier diplôme BTEC des arts du spectacle dans l'ensemble des Émirats arabes unis et du Moyen-Orient.

C'est parfois étrange, parce qu'ici je suis directrice et que tout le monde m'appelle Miss Lisa. Et puis, je saute dans un avion et je redeviens une pop star.
Lisa Scott-Lee
chanteuse et directrice de l'académie DPA

Jane Witherspoon :

Comment cela s'est-il passé quand vous êtes devenue maman et que vous avez dû jongler entre cette carrière professionnelle et vos enfants ?

Lisa Scott-Lee :

Ce n'est pas facile. Et comme tout parent qui travaille le sait, c'est toujours un équilibre à trouver. Et si je suis honnête, je trouve que c'est parfois difficile parce que j'ai ma casquette de directrice de la DPA à Dubaï et je suis toujours dans un avion. Par exemple, j'ai récemment pris l'avion pour Londres afin d'enregistrer le Royal Variety Performance, qui est une belle reconnaissance. C'est vraiment un événement incroyable, d'être avec la famille royale du Royaume-Uni et de se produire pour elle, avec toutes les autres stars du spectacle. Mais c'est parfois étrange, parce que je suis ici en tant que directrice et que tout le monde m'appelle Miss Lisa. Et puis, je saute dans un avion et je redeviens une pop star.

Jane Witherspoon :

Miss Lisa, merci beaucoup d'avoir été avec nous aujourd'hui dans Interview.