DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : faut-il mettre en place la vaccination obligatoire pour les grands événements ?

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Suisse : vers un vaccin obligatoire pour les grands événements ?
Suisse : vers un vaccin obligatoire pour les grands événements ?   -   Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

L'accès à certains lieux pourrait-il être conditionné à la vaccination contre le Covid-19 à l'avenir ? C'est une possibilité que les organisateurs d'événements n'ont pas exclu en Suisse. La mesure qui permettrait en théorie la reprise des festivals et spectacles.

"La vaccination pourrait un jour être l'une des différentes mesures pour pouvoir assister aux événements", a déclaré Stefan Breitenmoser, directeur général de l'association professionnelle des organisateurs suisses de concerts, spectacles et festivals au journal SonntagsBlick.

Il a toutefois souligné qu'il était nécessaire d'obtenir davantage d'informations sur la protection offerte par les vaccinations contre le virus. "La pratique et l'acceptation dans d'autres domaines de la vie seront également décisives", a-t-il ajouté.

Mais comme tous les pays européens, la Suisse n'a pas rendu la vaccination obligatoire. La Ligue de football réfléchit aussi aux implications d'une telle mesure, même si selon Philippe Guggisberg, responsable de la communication de la Ligue suisse de football, "_c'est un domaine très délicat qui soulève rapidement des questions éthiques". _La Ligue s'emploie actuellement à "clarifier ce que signifierait une vaccination obligatoire pour le football, pour les joueurs et pour les stades", a-t-il ajouté.

Euronews
Faut-il mettre en place la vaccination obligatoire pour les grands événements ?Euronews

L'idée serait-elle transposable en France ?

En France, l'ancien candidat à la présidentielle et ancien ministre François Bayrou a expliqué être favorable à l'idée d'un passeport sanitaire, qui permettrait d'avoir accès à certains lieux.

Mais la mesure serait difficile à mettre en place sur le plan légal, selon Frédéric Pitrou, délégué général d'Unimev (Union Française des Métiers de l’Evénement), qui représente foires salon et événements sportifs. "Le vaccin n'étant pas obligatoire, il y aurait donc des moments où des clients viendraient participer à des événements, ce qui est leur droit, et l'organisateur se retrouverait en difficulté pour lui interdire l'accès car juridiquement, rien n'impose au client de se faire vacciner. Donc nous avons un problème juridique pas simple à régler, qui peut conduire à de la discrimination à l'égard de certains participants", a-t-il expliqué à euronews.

Euronews
Frédéric Pitrou, délégué général d'UnimevEuronews

"Nous préconisons de reprendre l'organisation d'événements avec des mesures sanitaires strictes : pas plus d'une personne pour 4 m2, le port du masque obligatoire, du gel hydroalcoolique...", ajoute Frédéric Pitrou, qui souligne que les salons et les foires "n'ont pas de raison d'être discriminés" par rapport aux magasins. "Ils ont l'habitude de gérer les flux". Il note que l'option de réaliser des "tests de dépistage à l'entrée" a été "rapidement" évoquée avec le gouvernement français, même si des "problèmes juridiques" ont été vite identifiés.

Le gouvernement a décidé de ne pas rendre le vaccin obligatoire en France mais un projet de loi destiné à préparer de futures crises sanitaires est venu semer le doute la semaine dernière. Un article prévoyait que les déplacements des personnes, leur accès aux moyens de transports ou à certains lieux, ainsi que l'exercice de certaines activités soient conditionnés à la présentation d'un test négatif ou d'un vaccin.

Le ministre de la Santé a néanmoins assuré que cela ne s'appliquerai pas à la crise actuelle. Il faut dire que le gouvernement marche sur des œufs, alors que les réticences des Français vis-à-vis des vaccins contre le Covid-19 ont augmenté ces derniers mois.