DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Slalom, un premier film qui aborde sans manichéisme le harcèlement sexuel dans le sport

euronews_icons_loading
Slalom, un premier film qui aborde sans manichéisme le harcèlement sexuel dans le sport
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Le harcèlement sexuel dans le sport a été encore peu abordé dans le cinéma, et le premier film de la française Charlène Favier, Slalom, vient apporter une belle contribution au débat.

L'histoire semi-autobiographique d'une jeune sportive qui va tomber sous la coupe de son entraîneur, qui cherche à la dominer mentalement et physiquement...

Frédéric Ponsard a rencontré pour Euronews la réalisatrice juste avant le deuxième confinement fin 2020...

"Dans ce film, c'était vraiment l'idée de travailler finalement le rapport entraîneur-entraîné, que j'ai voulu traiter avec toutes ses ambiguités, toutes ses contradictions, sans jamais caricaturer les choses, sans être manichéenne non plus dans cette façon dont je tricote celle relation d'emprise. C'est un truc qu'elle ne voulait pas, mais à 15 ans, on ne sait pas ce que l'on veut..."
Charlène FAVIER
réalisatrice

Le film avait été retenu dans la Sélection officielle du Festival de Cannes 2020, qui n'eut pas lieu.

Le film est en gestation depuis 8 ans, et ne veut pas surfer pas sur la vague #MeToo. Il cherche d'abord à nous mettre dans la peau d'une adolescente sans expérience.

"Je voulais absolument que ce film soit un voyage émotionnel et sensoriel, parce que je pense que c'est une très bonne manière d'impliquer le spectateur dans cette histoire, je n'avais pas du tout envie d'être dans un discours analytique... ni de juger mes personnages.
Charlène FAVIER
réalisatrice

Le film a pu être projeté dans de nombreux festivals et rencontré un succès public et critique, notamment au Festival du film francophone d'Angoulême, et le Festival Lumière à Lyon, où la réalisatrice nous avait accordée une interview pour l'avant-première de son film.

Le film devait être distribué en salle début novembre en France, et dans de nombreux pays européens, mais le second confinement en a empêché la sortie. Il a été nominé dans la catégorie Meilleur Premier film par l'Académie des Lumières, qui regroupe les critiques de la presse étrangère en France.

Slalom est présenté fin janvier au Festival international du film de Göteborg, le plus important de Scandinavie, il vient d'être vendu aux Etats-Unis, et sortira en Europe... dès la réouverture des cinémas.

Journaliste • Frédéric Ponsard