DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Des "objectifs réalistes" de vaccination pour l’UE

Access to the comments Discussion
Par Elena Cavallone  & Euronews
euronews_icons_loading
Des "objectifs réalistes" de vaccination pour l’UE
Tous droits réservés  Cecilia Fabiano/LaPresse
Taille du texte Aa Aa

C'est l'occasion d'une mise au point européenne dans la lutte contre le coronavirus. Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE se retrouvent jeudi pour une visioconférence consacrée à la campagne de vaccination. La Commission européenne appelle les Etats membres à vacciner d'ici l'été 70% de la population adulte. Euronews a interrogé le ministre maltais de la Santé, Christopher Fearne, sur la faisabilité de ces propositions.

Euronews :

Les propositions de la Commissions sont-elles réalistes ?

Christopher Fearne, ministre maltais de la Santé :

Je pense que les objectifs réalistes sont ceux de la fin du mois mars. Nous aurons vacciné l'ensemble du personnel soignant et les personnes âgées de plus de 80 ans. Ce devrait être l'objectif pour l'ensemble de l'Europe. D'ici la fin mai nous devrions avoir vacciné tout le monde âgé de plus de 70 ans et les personnes qui souffrent de maladie chronique, donc toutes les personnes vulnérables de nos sociétés. L'objectif réaliste mais ambitieux est de vacciner d'ici la fin septembre 70% de la population.

Euronews :

L’UE est critiquée pour les lenteurs observées lors de la campagne de vaccination. C'est un constat que vous partagez aussi, l'Union aurait pu agir plus rapidement comme les Etats-Unis, le Royaume-Uni et Israël?

Christopher Fearne :

Non je ne pense pas. Je pense que nous avons voulu avancer comme un groupe. Malte est un petit pays qui pousse depuis 7 ans pour faire des achats groupés, comme un bloc. Il y a plusieurs avantages. Le premier avantage, bien sûr, est que lorsque l'on négocie ensemble avec l'industrie pharmaceutique nous avons un pouvoir de négociation plus important que si nous menions des négociations séparées ou pour chaque Etat membre. De plus, il y a la transparence sur les prix. En achetant ensemble nous pouvons maintenir des prix bas.

Euronews :

Malte est une destination de vacances appréciée, l'économie maltaise repose beaucoup sur le tourisme. Faut-il un certificat de vaccination pour relancer l'industrie touristique et pour faciliter les voyages internationaux?

Christopher Fearne :

C'est juste un autre outil qui permettrait aux pays de s'ouvrir un peu plus. Il y a déjà les citoyens qui vivent dans des zones vertes où les déplacements ne sont pas limités. Et puis il y a les citoyens qui sont en zone rouge ou dans un pays classé rouge. Un certificat de vaccination pour les zones rouges permettrait à ces citoyens de voyager même si dans leur région il y a un niveau élevé du virus. Nous devons nous assurer que nous vaccinons tous de la même façon pour atteindre ensemble les objectifs évoqués en mars, en mai et en septembre. Cela nous permettra d'ouvrir nos économies en tant que bloc et cela permettra une reprise plus rapide du tourisme et du commerce.