EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Des milliers de Brésiliens manifestent contre Jair Bolsonaro et sa gestion du Covid-19

Des milliers de Brésiliens manifestent contre Jair Bolsonaro et sa gestion du Covid-19
Tous droits réservés AP Photo/Bruna Prado
Tous droits réservés AP Photo/Bruna Prado
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans plusieurs villes du Brésil des milliers de manifestants ont réclamé le départ de Jair Bolsonaro : le président qui chute dans les sondages est critiqué pour sa gestion de la pandémie dans le deuxième pays le plus meurtri au monde avec 215 000 morts.

PUBLICITÉ

A Rio de Janeiro, un concert de klaxons contre le président Bolsonaro.

Des milliers de Brésiliens ont manifesté dans plusieurs villes du pays contre le retard pris par la campagne de vaccination, la fin de l'aide d'urgence accordée d'avril à fin décembre à un tiers de la population.

Autre exigence des manifestants, la destitution du président pour sa gestion de la pandémie.

"A l'hôpital il n'y avait pas d'oxygène, dit Thiago, étudiant en droit, les patients devaient recevoir de la morphine pour ne pas sentir qu'ils s'étouffaient, mais il n'y avait pas de pénurie de chloroquine. C'est pourquoi nous sommes ici aujourd'hui, un mouvement de rénovation politique, sur un front uni, avec des gens qui pensent différemment, demandant la destitution de Jair Bolsonaro".

"Le pays constate qu'avec Bolsonaro, ajoute Tatianny, agent de santé, nous ne pouvons pas avoir de santé ou de vaccins. Ce n'est qu'en écartant Bolsonaro du gouvernement que nous pourrons demander des choses essentielles".

Le Brésil est le deuxième pays au monde pour le nombre de décès dus au Covid-19, (plus de 215 000) et son programme de vaccination a connu un départ tardif et difficile. Après avoir minimisé la gravité de la pandémie, Jair Bolsonaro a aussi mis en doute l'efficacité des vaccins.

Sa cote de popularité est au plus bas, avec 31% d'avis positifs.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Covid-19 : le Brésil au bord de l'effondrement sanitaire

Mobilisation au Brésil contre un projet de loi qui durcit les règles de l'avortement

No Comment : au moins 100 morts et 128 disparus dans les inondations au Brésil