DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
Manifestation au péage de Lekki à Lagos, le 13 février 2021.

La totalité des manifestants arrêtés samedi à Lagos alors qu'ils tentaient de se rassembler pour demander justice quatre mois après la répression du mouvement contre les violences policière au Nigeria, ont été libérés sous caution, a-t-on appris dimanche de sources concordantes.

Dans la soirée de samedi, plusieurs figures du mouvement #EndSARS - qui avait secoué les grandes villes du Nigeria en octobre dernier avant d'être réprimé et de dégénérer en émeutes et pillages - avaient annoncé sur les réseaux sociaux leur libération.

Ces protestataires avaient été arrêtés par la police samedi dans la matinée, alors qu'ils tentaient de se rassembler sur le péage de Lekki à Lagos. C'est sur ce site emblématique que le 20 octobre dernier, les forces de sécurité avaient tiré sur une foule rassemblée pacifiquement, tuant au moins 10 personnes selon Amnesty International.