DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
Une élève se désinfecte les mains avant de rentrer en classe pour la rentrée, le 15 février 2021, Johannesburg, Afrique du Sud

Masques sur le nez, dans le township d'Alexandra à Johannesburg, des écoliers ont retrouvé leur classe lundi, après une rentrée reportée de deux semaines en raison d'une deuxième vague de coronavirus nourrie par un nouveau variant, réputé plus contagieux.

Contrôles de température, désinfection des mains, pas de câlins ni de poignées de main, s'il vous plaît : les nouveaux rituels de classe sont mis en place dès le premier jour.

Initialement prévue le 25 janvier, la rentrée qui coïncide en Afrique du Sud avec la fin des vacances d'été, a été reportée alors que le pays était confronté à une virulente seconde vague de la pandémie, largement attribuée à un variant du virus découvert en Afrique du Sud et qui s'est rapidement répandu.

Mais ces dernières semaines, les chiffres du Covid-19 se sont infléchis. Le nombre de nouveaux cas quotidiens est passé à quelque 2 000 contre plus de 20 000 fin décembre.